Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude du ministère de l'Ecologie

Pollution : une facture d'1,7 milliard pour le système de santé

Asthme, bronchites, cancers, la pollution de l'air coûte de 0,7 à 1, 7 milliard d'euros par an au système de soins en France. « Une estimation minimale », selon le ministère de l'Ecologie.

Pollution : une facture d'1,7 milliard pour le système de santé ALFRED/SIPA

  • Publié 11.10.2013 à 12h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Tous les ans, la pollution de l’air est à l’origine de maladies de l’appareil respiratoire qui entraînent des dépenses de santé prises en charge par la Sécurité sociale. Consultations, soins, médicaments, hospitalisations, indemnités journalières, tous ces coûts sont loin d'être négligeables pour le système de soins français. En effet, d'après une étude du Commissariat général au développement durable (CGDD) publiée il y a quelques jours, toutes ces dépenses représenteraient un total de dépenses situé entre 0,8 et 1,7 milliard d’euros par an. « Une estimation minimale », selon le ministère de l'Ecologie, car à ce niveau déjà élevé de coût, il faudrait ajouter d’autres dépenses qui n’ont pu être chiffrées : transport sanitaire, consultations et examens en médecine de ville... 


L'asthme est la maladie respiratoire la plus coûteuse pour la Sécu
Les maladies liées à la pollution touchent particulièrement le système respiratoire, premier système à rentrer en contact direct avec les 12 000 litres d’air inspirés chaque jour en moyenne par un adulte. Les pathologies qui pèsent le lourd en terme économique sont l’asthme, les bronchites aiguës ou chroniques, les cancers des voies respiratoires et les broncho-pneumopathies chroniques obstructives  (ou BPCO, réduction progressive de la capacité respiratoire). 
En détails, l’asthme est, en nombre de malades, la principale affection causée par la pollution de l’air et c’est aussi la plus coûteuse. Le nombre de cas attribuables à la pollution est difficile à préciser. On dénombrerait, selon le CGBD, entre 400 000 et 1 400 000 cas, soit entre 10 et 35 % de l’ensemble des 4 millions de cas d’asthme traités annuellement.
S'agissant du coût unitaire des soins et traitements administrés aux asthmatiques, il varierait fortement selon la gravité, de 440 €/ an pour un asthme léger à 1 540 €/an pour un asthme sévère. De plus, ces asthmes environnementaux occasionnent entre 20 000 et 70 000 passages aux urgences pour un montant unitaire moyen de 190 €. Compte tenu de ces variations, le coût total de l'asthme se situe dans un intervalle de 335 à 1100 M€. 

Le coût élevé du traitement des cancers des voies respiratoires
Le nombre de cas de cancer est, pour sa part, beaucoup moins élevé que celui des autres maladies concernées. L’intervalle se situe entre 1 600 et 4 020 nouveaux cas par an attribuables à la pollution, soit entre 4 et 10 % de l’ensemble des nouveaux cas pour les cancers des voies respiratoires basses (poumons, bronches, plèvre). Toutefois, le coût total des cancers reste élevé, entre 53 et 138 M€, compte tenu des coûts des protocoles de soins et des longues durées d’arrêt de travail du patient. Le coût moyen par cas est de 31 300 € (24 000 € pour les soins et 7 300 € pour les indemnités journalières).
A titre de comparaison, les bronchites induites par une hypersensibilisation des bronches à la pollution, favorisant l’installation d’un virus ou d’une bactérie, coûtent au total, tous les ans, 170 M€. Les bronchites aiguës ont un coût prépondérant pour les adultes (147 M€) du fait des indemnités journalières qui sont versées aux malades (coût unitaire de 240 € face à 50 € pour les enfants). 

La pollution fait perdre 8 à 12 mois d'espérance de vie aux parisiens
En février 2013, des médecins parisiens avaient lancé l’alerte. «  La perte d’espérance de vie à cause de la pollution est désormais quantifiée », expliquait le Dr Bernard Jomier, généraliste et élu écologiste dans le XIXe arrondissement de Paris. « Les parisiens et les habitants de huit autres grandes villes françaises perdent entre 8 et 12 mois de vie » révélait-il. Ces chiffres, issus de l’étude Aphekom menée en mars 2011, ont permis de mesurer l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé dans 25 villes européennes.

 












Entre 0,8 et 1,7 milliard d’euros par an ! C’est le coût pour le système de soin français que l’étude a évalué pour un total situé entre 0,8 et 1,7 milliard d’euros par an. Pour être complet, ce niveau déjà élevé de coût serait à majorer d’autres dépenses qui n’ont pu être chiffrées (transport sanitaire, consultations et examens en médecine de ville,…).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité