• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Épice

Cancer du sein triple négatif : la cardamome comme nouvelle piste de traitement

Incorporer de la cardamome à nos plats permettrait de lutter contre la forme la plus agressive du cancer du sein. D’après des scientifiques américains, un composé naturel présent dans cette épice serait capable de détruire les cellules cancéreuses.

Cancer du sein triple négatif : la cardamome comme nouvelle piste de traitement Rawf8/iStock


  • Publié le 05.04.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 85 % des cancers du sein sont hormonaux dépendants (récepteurs aux œstrogènes et/ou à la progestérone) ou HER2-positif (HER2 est une protéine surexprimée à la surface des cellules).
  • 15 % des cancers du sein sont dits "triples négatifs", car il existe une absence de récepteurs hormonaux et de HER2.

La cardamome est une plante herbacée originaire d’Inde. Cette épice peut être utilisée aussi bien comme condiment que comme remède. Car oui, elle renferme de multiples vertus. Pour preuve : cette substance aromatique et végétale permettrait de venir à bout d’un cancer du sein triple négatif. C’est ce qu’ont révélé des chercheurs de la Florida Agricultural and Mechanical University (États-Unis) lors de présentation de leur étude à la réunion annuelle de l'American Physiological Society (APS), à Philadelphie, dans le cadre de la conférence Experimental Biology 2022.

La consommation de cardamome "peut être bénéfique pour la santé"

"Il a été difficile de mettre au point une thérapie ciblée pour le cancer du sein triple négatif qui soit à la fois sûre et efficace. Pour cette raison, il est absolument nécessaire d'étudier les plantes médicinales comme nouveau moyen de combattre ce cancer", a déclaré Patricia Mendonca, auteure de l’étude, dans un communiqué. "Le fait que la cardamome soit utilisée depuis des siècles comme épice et, plus récemment, comme supplément, montre que sa consommation est sûre et peut être bénéfique pour la santé", a-t-elle ajouté.

Pour les besoins de leurs travaux, les scientifiques ont analysé les cellules de femmes caucasiennes et afro-américaines atteintes du cancer triple négatif. L’objectif des auteurs était d’observer comment la cardamome affectait l'expression du gène du Ligand-1 (PD-L1), à l’origine de la mort cellulaire programmée, que l'on trouve dans les cellules tumorales. Chez les patientes atteintes d'un cancer du sein triple négatif, le PD-L1 est surexprimé, ce qui permet aux cellules cancéreuses d’échapper au système immunitaire de l’organisme.

La cardamome cible un gène qui aide les cellules cancéreuses à échapper au système immunitaire

Les chercheurs ont constaté que la consommation de cardamome diminuait la capacité des cellules cancéreuses à survivre à la fois chez les patientes caucasiennes et les femmes afro-américaines. L'impact de l’épice dépendait de la dose utilisée par les scientifiques. D’après les résultats, la cardamome a également réduit l'expression du gène PD-L1 uniquement dans la lignée cellulaire des participantes caucasiennes. "C'est la première étude à décrire l'effet inhibiteur de la cardamome sur l'expression du gène PD-L1. Elle montre que l’épice présente un potentiel pour améliorer le traitement du cancer sans avoir autant d'effets secondaires que les autres agents chimiothérapeutiques", a indiqué Patricia Mendonca.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES