• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Tatouage endoscopique

Pourquoi de plus en plus de personnes se font tatouer le côlon

Utilisé par de plus en plus de chirurgiens, le tatouage du côlon se banalise et se perfectionne. Explications.  

Pourquoi de plus en plus de personnes se font tatouer le côlon Dr_Microbe / istock.


  • Publié le 23.03.2022 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le côlon est la plus longue partie du gros intestin.
  • Il reçoit la nourriture presque toute digérée du cæcum, il absorbe l'eau et les éléments nutritifs puis il fait passer les déchets dans le rectum.

Cela peut paraître surprenant, mais de plus en plus de personnes se font tatouer le côlon par leur médecin. Cette technique médicale, appelée "tatouage endoscopique", permet en effet, lors d’une intervention chirurgicale, de marquer les lésions à surveiller.

Aiguille rétractable

"Souvent, les lésions du côlon sont très plates, très subtiles, et il est nécessaire de les tatouer pour que le spécialiste qui intervient puisse les retrouver plus tard", explique le docteur Pannala.

"Le tatouage est utile lorsque l’on veut préciser au chirurgien le siège d’une lésion (tumeur, ulcération de Dieulafoy, etc.), ou surveiller endoscopiquement une zone dysplasique, par exemple", ajoute le docteur Barbier. "Seule l’encre de Chine est efficace. Elle doit être stérilisée, filtrée et diluée à parties égales, avec du soluté physiologique à 0,9 %. L’injection se fait obliquement dans la sous-muqueuse au moyen d’une aiguille rétractable", poursuit-il.

Nouvelle encre

Cette technique est d’ailleurs en pleine progression. Une nouvelle encre pour le tatouage du côlon a ainsi été présentée lors de la dernière réunion de l'American Chemical Society (ACS). Les chercheurs à l'origine de cette formule espèrent améliorer sa tenue, car celle utilisée actuellement peut fuiter au-delà de la lésion concernée et entraîner des péritonites ou des abcès.

Jusqu'à présent, le produit n’a été testé que sur des tissus intestinaux de porcs et de souris, mais les chercheurs espèrent que leurs progrès pourront bientôt s’appliquer chez l'homme. "Cette encre novatrice pourrait permettre d'enlever de manière plus sûre des polypes ou des tumeurs complexes ainsi que de mieux les identifier, et cela ne se limite pas au cancer du côlon", estime le docteur Pannala. "Nous pourrions également l'utiliser pour marquer des excroissances et des tumeurs n'importe où dans l'intestin, et même dans le pancréas", s’enthousiasme-t-il.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES