• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Grossesse et pollution

Les femmes exposées au plomb ont une probabilité plus grande d’avoir des garçons

Chez les femmes enceintes, des niveaux de plomb élevés dans le sang sont corrélés à davantage de naissances de garçons. 

Les femmes exposées au plomb ont une probabilité plus grande d’avoir des garçons kieferpix/istock


  • Publié le 16.03.2022 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Généralement, le sex-ratio est d’environ 105 garçons pour 100 filles.
  • La mesure du taux de plomb dans le sang est appelée plombémie.
  • Les auteurs rappellent que le plomb peut avoir des effets toxiques lors du développement du cerveau du foetus.

La démographie a son vocabulaire. Parmi les termes spécifiques à ce domaine scientifique, il y a le sex ratio : il désigne le nombre d’hommes pour 100 femmes à la naissance. Depuis plusieurs années, ce chiffre diminue. Des chercheurs de l’université japonaise de Tohoku ont voulu comprendre pourquoi. Dans la revue spécialisée Science of the Total Environment, ils expliquent que ces variations du taux pourraient être liées à l’environnement, et plus particulièrement à la présence de plomb dans l’air. 

Le plomb, nocif pour la fertilité 

"Généralement, pour 100 femmes, 104 à 107 hommes naissent, explique Nozomi Tatsuta, professeur agrégé de médecine et auteur principal de cette étude. Ces dernières années, le sex-ratio a diminué dans le monde et le nombre de naissances masculines a baissé. " Or ce ratio peut être influencé par différents facteurs, dont les toxines présentes dans l’environnement.  "Des études antérieures ont rapporté que le sex-ratio est affecté par l'exposition à des substances chimiques telles que les dioxines, ainsi qu'à des métaux lourds comme le méthylmercure", ajoute le co-auteur de l’étude, Kunihiko Nakai, professeur de médecine environnementale. Comme le plomb peut réduire la fertilité féminine ainsi que la qualité du sperme masculin, les chercheurs ont émis l'hypothèse qu'il pourrait jouer un rôle dans l’évolution du sex-ratio.

Plus le taux de plomb dans le sang est élevé, plus les naissances masculines sont nombreuses 

Plus de 85 000 femmes enceintes ont participé à cette recherche, réalisée au Japon. Elles ont été réparties dans différents groupes selon leur niveau de plomb dans le sang, mesuré au cours de la grossesse. Le revenu familial et le tabagisme pendant la grossesse ont été pris en compte dans l’analyse des données. Les scientifiques ont utilisé différentes méthodes pour observer les effets du plomb sur le sex-ratio. Toutes montrent une augmentation de la proportion de naissances masculines lorsque les concentrations de plomb dans le sang sont plus élevées. "La corrélation entre l'exposition maternelle au plomb et le sex-ratio était constante même après ajustement pour d'autres variables potentielles", précisent les auteurs. 

Une exposition au plomb réduite 

Selon eux, ces résultats peuvent expliquer pourquoi le pourcentage de naissances masculines au Japon a diminué : ils rappellent que plusieurs mesures ont été mises en place pour réduire l’exposition au plomb, notamment dans les peintures ou l’essence. Ainsi, les niveaux de plomb dans l’air ont baissé, ce qui pourrait expliquer pourquoi les naissances d’hommes sont moins nombreuses. Par ailleurs, ces résultats pourraient avoir un impact sur les recommandations de santé publique. Les scientifiques japonais observent qu'un taux sanguin maternel inférieur à 1 nanogramme par gramme a déjà un impact sur la grossesse et peut affecter le sex-ratio de la progéniture, or les recommandations actuelles exigent que les niveaux de plomb dans le sang ne dépassent pas 50 nanogrammes par gramme de sang. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES