• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccin

Tuberculose : comment procurer un effet «turbo» au BCG

Le BCG, arme vaccinale contre la tuberculose, a une efficacité décroissante avec le temps. Le blocage d'une protéine simultanément à l'administration du vaccin a permis, en laboratoire, d'améliorer la mémoire immunitaire de longue durée.

Tuberculose : comment procurer un effet \ KatarzynaBialasiewicz/iStock


  • Publié le 14.03.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 10 millions de personnes sont infectées chaque année par la tuberculose et 1 million en meurent
  • Le vaccin BCG est une des armes pour prévenir la maladie
  • Pour pallier une efficacité du BCG qui diminue dans le temps, des chercheurs ont utilisé un anticorps qui bloque la protéine IL-10

C'est sans doute un des vaccins les plus utilisés dans le monde. Mais le BCG, administré aux enfants pour les protéger de la tuberculose, voit son efficacité diminuer avec le temps. Des chercheurs du Texas Biomedical Research Institute viennent de démontre sur un modèle animal que l'ajout d'un anticorps à ce vaccin améliorerait considérablement son efficacité à long terme. Leurs travaux ont été publiés dans le Journal of Immunology.

L'efficacité du BCG décroit avec les années

La tuberculose tue chaque année un million de personnes et plus de 10 millions sont infectées par le vacille de Koch, une microbactérie qui s'attaque prioritairement aux poumons.Les armes contre cette maladie : les antibiotiques pour traiter, mais surtout un vaccin, le fameux BCG, pour prévenir. Malheureusement, l'efficacité de ce vaccin largement utilisé pour protéger les enfants décroit avec les années. Une particularité que les scientifiques essaient de pallier.

Pour y parvenir, l'auteure des travaux du Texas Biomedical Research, Joanne Turner, s'est intéressée à une molécule, l'interleukine-10 (IL-10), et à son rôle sur la tuberculose : si elle aide à atténuer l'inflammation liée à l'infection, l'IL-10 peut aussi, selon Joanne Turner,; faire plus de mal que de bien et même être à l'origine de l'infection tuberculeuse. D'où l'idée de bloquer et d'éliminer IL-10, ce qui a pour effet de mieux contrôler la tuberculose. Mais surtout l'idée de bloquer IL-10 en même temps que l'administration du vaccin BCG.

Un anticorps qui bloque IL-10

Pour cela, l'équipe de chercheurs a utilisé un anticorps qui cible l'hôte et non l'agent pathogène et qui bloque IL-10. Sur des modèles animaux, ce système a permis de mieux contrôler l'infection, tuberculeuse. "En bloquant brièvement IL-10 en même temps que l'administration du vaccin, cela permet à ce vaccin et au système immunitaire de faire leur travail en créant des cellules immunitaires à mémoire de longue durée", explique Joanne Turner qui ajoute : "Nous sommes très heureux de pouvoir inverser l'efficacité décroissante du BCG en le combinant avec une thérapie dirigée par l'hôte en une seule dose , ce qui la rend très pratique pour la clinique".

Il s'agit maintenant, après ces résultats prometteurs dans des expérience en laboratoire sur des souris de voir si cette combinaison est efficace chez des primates non humains. Avant d'envisager des essais cliniques sur l'homme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES