• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Manger moins de viande diminue bien le risque de cancer

Une nouvelle étude menée par l’université d’Oxford pointe le risque global de cancer plus faible des personnes ayant diminué leur consommation de viande ou l'ayant stoppée. 

Manger moins de viande diminue bien le risque de cancer sergeyryzhov/iStock


  • Publié le 08.03.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon l’organisme FranceAgriMer, les Français ont tendance à diminuer leur consommation de viande ces dernières années. Ils ont consommé 84,5 kg par habitant en moyenne en 2020, contre 86 kg en 2019.
  • Les Français consomment en moyenne 46 grammes de viande de boucherie par jour, soit 12 grammes de moins qu'en 2007.

Manger plus de produits d’origine végétale et diminuer sa consommation de viande n’est pas seulement bon pour la planète. Ça l’est aussi pour votre santé !

C’est en tout cas la conclusion d’une nouvelle étude publiée dans la revue en libre accès BMC Medicine. Menée par des chercheurs de l’université d’Oxford (Royaume-Uni), elle montre que le fait de manger de la viande cinq fois ou moins par semaine est associé à un risque global de cancer plus faible.

Un risque plus important de cancer colorectal et de cancer de la prostate

Pour mener cette étude d’observation, les chercheurs ont utilisé les données de 472 377 adultes britanniques, et issues de la UK Biobank entre 2006 et 2010.

Les participants étaient âgés de 40 à 70 ans et ont indiqué à quelle fréquence ils mangeaient de la viande et du poisson. 247 571 (52 %) des participants mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine, 205 382 (44 %) des participants mangeaient de la viande cinq fois ou moins par semaine, 10 696 (2 %) mangeaient du poisson mais pas de viande, et 8 685 (2 %) étaient végétariens ou végétaliens.

Les chercheurs ont également calculé l'incidence des nouveaux cancers qui se sont développés sur une période moyenne de 11 ans en utilisant les dossiers médicaux. Au total, 54 961 participants (12 %) ont développé un cancer pendant la période d'étude.

En comparant consommation de viande et données médicales, les chercheurs ont constaté que le risque global de cancer était inférieur de 2 % chez ceux qui mangeaient de la viande cinq fois ou moins par semaine, de 10 % chez ceux qui mangeaient du poisson mais pas de viande et de 14 % chez les végétariens et les végétaliens, par rapport à ceux qui mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine.

Par ailleurs, la survenue de certains cancers spécifiques semble liée au régime carné. Par exemple, ceux qui mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine présentaient un risque de cancer colorectal supérieur de 9 % à celui des personnes qui mangeaient de la viande cinq fois ou moins par semaine.

Le risque de cancer de la prostate est inférieur de 20 % chez les hommes qui mangeaient du poisson mais pas de viande et de 31 % chez les hommes qui suivaient un régime végétarien, par rapport à ceux qui mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine.

Un risque de cancer du sein inférieur de 18 % pour les végétariennes

La consommation de viande a aussi des conséquences sur la santé des femmes. Celles post-ménopausées suivant un régime végétarien avaient par exemple un risque de cancer du sein inférieur de 18 % à celui des femmes qui mangeaient de la viande plus de cinq fois par semaine. Toutefois, précisent les chercheurs, cela pourrait être dû au fait que les femmes végétariennes ont tendance à avoir un indice de masse corporelle (IMC) plus faible que les femmes qui mangeant de la viande.

Les chercheurs précisent qu’il s’agit d’une étude d’observation : elle ne permet donc pas de conclure à une relation de cause à effet entre le régime alimentaire et le risque de cancer. Ils espèrent toutefois que de futures études étudieront plus en détail les associations entre les régimes alimentaires contenant peu ou pas de viande et le risque de cancers individuels, dans des populations plus importantes avec des périodes de suivi plus longues.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES