• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

AVC

Viande rouge : pour le cœur, il est préférable de la cuire avec l’huile d’olive

Pour limiter le risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) lié à la consommation de viande rouge, il est préférable de cuisiner la viande rouge avec de l’huile d’olive.

Viande rouge : pour le cœur, il est préférable de la cuire avec l’huile d’olive Igor Ploskin/iStock

  • Publié le 18.11.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Utiliser abondamment des matières graisseuses animales augmente de 16% le risque de subir un AVC par rapport.
  • Consommer plus de graisses végétales et polyinsaturées réduit de 12% le risque de subir un AVC.
  • Le type de graisse consommée est plus important pour prévenir un AVC que la quantité.

Consommer régulièrement de la viande rouge augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent l’un des risques accrus pour le cœur. Dans une étude présentée au cours des sessions scientifiques 2021 de l'American Heart Association, des chercheurs ont suggéré que ce dernier risque peut être réduit en privilégiant l’huile d’olive pour cuire la viande rouge.

La viande rouge au quotidien augmente le risque d’AVC

L’étude indique que le type de graisse consommée est plus important pour prévenir un AVC que la quantité. Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs de la Harvard School of Public Health ont analysé 27 ans de données collectées auprès de 117 136 participants au travers de deux études de suivi. Les participants étaient âgés de 50 ans en moyenne, avec 63% de femmes et aucun ne présentait de maladie cardiaque et de cancer au moment de débuter l’étude. Tous les quatre ans, les participants ont renseigné sur leurs habitudes alimentaires. 

Au cours de l’étude, 6 189 participants ont été victimes d’AVC. Ceux qui ont utilisé des matières graisseuses animales ont présenté un risque accru de 16% de subir un AVC que ceux qui en mangeaient le moins. Par ailleurs, ceux qui ont consommé le plus de graisses végétales et polyinsaturées ont été 12% moins susceptibles de subir un AVC. Par ailleurs, ceux qui ont consommé quotidiennement de la viande rouge ont vu leur risque de faire un AVC augmenter de 8%, et ce chiffre a même grimpé jusqu’à 12% chez ceux qui mangeait des viandes rouges transformées. Enfin, les matières grasses laitières dans les produits tels que le fromage, le beurre, le lait, la crème glacée et la crème n'étaient pas associées à un risque plus élevé d'accident vasculaire cérébral.

Adopter une alimentation saine et équilibrée

À la vue des résultats, Fenglei Wang, l’auteur principal de l’étude, préconise de “réduire la consommation de viande rouge, en particulier quand celle-ci est transformée” et de privilégier les “huiles végétales telles que l'huile d'olive, les huiles de maïs ou de soja afin de réduire leur risque d'AVC”.

Les chercheurs conseillent de se tourner vers d’autres sources de protéines, en particulier de sources végétales. “Les principales caractéristiques d'un régime alimentaire sain pour le cœur sont d'équilibrer l'apport calorique avec les besoins caloriques pour atteindre et maintenir un poids santé, choisir des grains entiers, des protéines maigres et végétales et une variété de fruits et légumes ; limiter le sel, le sucre, les aliments d'origine animale les matières grasses, les aliments transformés et l'alcool ; et appliquer ces directives quel que soit l'endroit où les aliments sont préparés ou consommés”, a ajouté Alice H. Lichtenstein, au moment de présenter l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES