• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Surpoids

Covid-19 : les Français ont pris 3 kilos depuis le début de la crise sanitaire

Près d'un Français sur deux considère avoir une vie moins équilibrée qu’avant le début de la pandémie, selon un nouveau sondage. 

Covid-19 : les Français ont pris 3 kilos depuis le début de la crise sanitaire spukkato / istock.


  • Publié le 07.03.2022 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un quart des sondés avouent avoir déjà menti sur leur poids.
  • 17% des Français sont aujourd'hui en situation d’obésité.

69% des Français interrogés par l’Agence Diffusis pour Qilibri ont déclaré avoir pris du poids depuis le début de la pandémie de Covid-19, soit en moyenne 3,3 kg par personne. "Plus d’un tiers d’entre eux (35%) redoutent le retour au bureau ou à la vie normale suite à cette prise de poids", précisent les auteurs du sondage.

Manger de manière compulsive

Près d’1 sondé sur 2 considère également avoir une vie moins équilibrée qu’avant la crise sanitaire, au niveau de l’alimentation et de l’activité physique. 30% font beaucoup moins de sport qu’avant et 29% avouent manger de manière compulsive, stressés dans cette période incertaine. Pour 66% des Français, la sédentarité liée au télétravail est également la principale cause de leur prise de poids. Seul point positif : 88% des personnes interrogées sont prêtes à changer leurs habitudes alimentaires et perdre du poids si cela leur permettait de gagner en espérance de vie.

8 Français sur 10 pensent que les obèses sont responsables de leur condition

Concernant plus particulièrement l’obésité, 63% des Français la considèrent comme une maladie. Pour autant, pour près de 8 sondés sur 10, une personne obèse ou en surpoids est partiellement ou totalement responsable de sa condition. L’obésité est aussi perçue par les sondés comme moins dangereuse que l’alcool ou la cigarette. "Or le nombre de décès en France lié à l’obésité approche les 180 000 personnes par an, contre 66 000 pour le tabac et 40 000 environ pour l’alcool", rappellent les auteurs de l’étude.

"Ces deux derniers points tendent à montrer un manque de sensibilisation à la réalité de l’obésité et à sa dangerosité pour la santé, contrairement à d’autres sujets bien pris en main par les pouvoirs publics comme le tabac", concluent les sondeurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES