• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Problèmes cognitifs

Dépression résistante : les troubles de la mémoire et de la concentration sont bien réels

Les personnes souffrant de longue dépression ont souvent l’impression de perdre la tête, sans forcément faire le lien avec la maladie.

Dépression résistante : les troubles de la mémoire et de la concentration sont bien réels fizkes / istock.


  • Publié le 19.01.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La dépression résistante est caractérisée par l'insuffisance de réponse du malade à deux antidépresseurs de classes pharmacologiques différentes.
  • La cognition correspond à l’ensemble des fonctions mentales qui permettent d’agir dans la vie de tous les jours (la mémoire, l’attention, l’inhibition…).

Pour la première fois, une étude menée dans 13 centres experts de la Fondation FondaMental a caractérisé les troubles cognitifs provoqués par la dépression résistante.

L’objectif de la recherche, publiée dans le Journal of Affective Disorders Reports et menée auprès de 288 patients, était d’identifier si :
- de telles perturbations existent vraiment chez des personnes souffrant de dépression résistante aux traitements.
- ces perturbations sont associées à l’intensité de la dépression ou des problèmes de fonctionnement au quotidien (difficultés à travailler, à faire à manger, à s’occuper de la maison…).

Une série de tests

Les patients participant à l’étude ont passé des tests sociodémographiques, cliniques, fonctionnels et neuropsychologiques permettant d’évaluer la mémoire, la flexibilité, l’abstraction ou la concentration et de quantifier l’intensité de leur dépression. Leurs résultats ont ensuite été comparés à ceux de personnes sans soucis psychiatriques.

Bilan : comparativement à la population générale, les patients souffrant de dépression résistante ont de moins bonnes performances en mémoire, concentration et flexibilité. "Nous avons également observé que plus l’intensité de la dépression est importante, plus ces difficultés sont importantes. De la même manière, plus ces difficultés sont importantes, plus les patients présentent des difficultés de fonctionnement dans la vie de tous les jours", explique le psychologue auteur de l’étude, Alexis Vancappel.

Développer des nouvelles prises en charge

"Ces enseignements soulignent l’importance de développer des nouvelles prises en charge pour accompagner les personnes, telles que l'ajustement de la psychothérapie et de la remédiation cognitive, qui pourront être utiles dans la gestion des difficultés au quotidien", conclut la Fondation Fondamental.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES