• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sédentarité

Rester assis trop longtemps augmenterait le risque de décès lié au cancer

Les personnes qui restent dans une position assise pendant plus de huit heures par jour seraient plus susceptibles de mourir prématurément d’un cancer.

Rester assis trop longtemps augmenterait le risque de décès lié au cancer Daisy-Daisy/iStock

  • Publié le 14.01.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La combinaison d'une position assise prolongée et d'un manque d'activité physique est associée à des risques élevés de décès, toutes causes confondues dont le cancer.
  • Il est recommandé aux adultes de pratiquer une activité d’intensité modérée pendant au moins 150 à 300 minutes par semaine.

Dans l’Hexagone, le télétravail est devenu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible. Depuis le début du mois de janvier, de nombreux Français, contraints de travailler chez eux, bougent moins que d’habitude. Certains ont tendance à passer du lit au canapé puis à la chaise de bureau et restent souvent dans une position assise prolongée. Problème : ce geste nuit à leur santé. D’après des travaux publiés dans la revue JAMA Oncology le 6 janvier, rester assis plus de huit par jour est associée à des risques accrus de mortalité liés à un cancer.

Pour parvenir à cette conclusion, des scientifiques américains et canadiens ont recueilli les données de 1.535 patients, âgés de plus de 40 ans, qui ont survécu à un cancer. Ces informations ont été trouvées dans une enquête américaine appelée "National Health and Nutrition Examination Survey" réalisée entre 2007 et 2014. Les participants ont dû indiquer le nombre d’heures durant lesquelles ils restaient assis et la durée de leurs activités physiques. Les auteurs de l’étude ont consulté les dates de décès des participants après avoir survécu à un cancer.

Un risque de décès multiplié par plus de cinq

"Les survivants du cancer qui ne respectaient pas les recommandations en matière d'activité physique pour les Américains (150 minutes par semaine d'activité physique d'intensité modérée à intense) et qui restaient assis plus de huit heures par jour avaient un risque de décès multiplié par plus de cinq, toutes causes confondues - cancer ou non", a déclaré Lin Yang, auteure de l’étude.

La chercheuse a précisé que des recherches supplémentaires sur « les relations de cause à effet entre le comportement sédentaire, l'activité physique et la survie après un cancer, ainsi que sur les mécanismes biologiques qui sous-tendent ces relations" devaient être menées.

Faire du sport pour réduire les risques de décès

D’après Alpa Patel, vice-président de l'American Cancer Society, "cette étude continue de diffuser le message important qui consiste à être physiquement actif et à essayer de limiter le temps passé en position assise". Pour rappel, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise aux personnes de plus de 18 ans de consacrer au moins 150 à 300 minutes par semaine à une activité d’endurance d’intensité modérée ou pratiquer au moins 75 à 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES