• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Substances dangereuses

Masques et lunettes : gare aux produits antibuée !

Les lingettes et les sprays antibuée, auxquels ont régulièrement recours les porteurs de lunettes, pourraient contenir des substances potentiellement toxiques.

Masques et lunettes : gare aux produits antibuée !  YesKatja/iStock

  • Publié le 13.01.2022 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des substances chimiques seraient présentes en grand nombre dans les produits antibuée.
  • Les alcools fluorotélomères (FTOH) et les éthoxylates de télomères fluorés, contenus dans les sprays et les lingettes antibuée, pourraient être des perturbateurs endocriniens.

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses personnes utilisent des produits pour éviter d’avoir de la buée sur leurs lunettes, lorsqu’ils portent leur masque. Problème : ces lingettes et ces sprays antibuée pourraient représenter un danger pour la santé. C’est ce qu’a révélé une étude publiée dans la revue Environmental Science & Technology le 5 janvier.

"Compte tenu de leurs propriétés hydrofuges, nous avons cherché à analyser la composition de quatre sprays et cinq lingettes antibuée", vendus sur le site Amazon, ont indiqué les chercheurs américains. Ces derniers ont identifié des alcools fluorotélomères (FTOH) et des éthoxylates de télomères fluorés (FTEO), deux types de substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS), dans les neuf produits antibuée. "Nos tests montrent que les sprays contiennent jusqu'à 20,7 milligrammes de PFAS par millilitre de solution, une concentration assez élevée", ont précisé les scientifiques.

Des substances potentiellement nocives pour l’organisme

Pour l’heure, peu d’études ont été menées sur les effets des alcools fluorotélomères (FTOH) et des éthoxylates de télomères fluorés (FTEO) sur la santé. Mais les auteurs de l’étude savent que d’autres substances perfluoroalkylées, comme l’acide perfluorooctanoïque, sont associées à des altérations de la fonction immunitaires, à des cancers ou à des troubles de la thyroïde. D’autres recherches, consultées par les scientifiques, ont suggéré qu’inhalées ou ingérées en grand nombre, ces substances pouvaient se décomposer dans le corps en acide perfluorooctanoïque (PFOA) ou en d'autres types de PFAS, qui sont toxiques.

"Les FTOH et FTEO pourraient être des perturbateurs endocriniens mais le seul moyen de le savoir est de procéder à des tests in vivo sur des organismes. Nous n’avons effectué que des tests en laboratoire", ont spécifié les chercheurs. Ils ont ajouté que des travaux supplémentaires doivent être réalisés pour réellement comprendre les effets de ces substances, contenues dans les produits antibuée, sur la santé.

"En raison de la Covid-19, beaucoup plus de personnes utilisent ces sprays et lingettes pour empêcher leurs lunettes de s’embuer lorsqu’elles portent des masques. Elles méritent de savoir ce qu'il y a dans les produits qu'elles utilisent", ont conclu les auteurs des recherches.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES