• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Le SARS-CoV-2 circulera-t-il sur notre planète pour toujours ?

Certaines maladies ont décimé des milliers d'humains, puis ont disparu des radars. Omniprésente aujourd'hui, la Covid-19 pourrait elle aussi tomber un jour aux oubliettes.   

Le SARS-CoV-2 circulera-t-il sur notre planète pour toujours ? peterschreiber.media / istock.

  • Publié le 09.01.2022 à 11h52
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis le début de la campagne de rappel, 28 210 956 personnes ont reçu une troisième dose de vaccin anti-Covid.
  • En outre, depuis le début de la campagne de vaccination en France, 53 239 828 personnes ont reçu au moins une injection (soit 79 % de la population totale) et 52 004 661 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 77,1 % de la population totale).

Aujourd’hui, seules deux maladies ont été complètement éradiquées de notre planète : la variole et la peste bovine. La Covid-19 pourrait-elle avoir le même destin, et si oui à quelles conditions ?

Réservoir animal

"Pour cela, il faut s’assurer qu’elle n’a pas de réservoir animal, c’est-à-dire d’espèce animale par laquelle le virus circule discrètement et librement, et à partir de laquelle l’homme va se réinfecter lors de contacts avec elle", explique à Trust My Science Christophe Batejat, responsable adjoint de la Cellule d’Intervention Biologique d’Urgence à l’Institut Pasteur et de l’Unité de recherche et d’expertise "Environnement et risques infectieux".

"On peut vacciner les animaux, si nécessaire, pour stopper cette transmission. C’est par exemple ce qui s’est fait pour la rage en France avec la vaccination en masse des renards. Actuellement, les connaissances sur ce sujet pour le SARS-CoV-2 sont pauvres, et c’est tout l’intérêt du nouveau groupe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé, le SAGO, qui va devoir se pencher sur la question", poursuit-il.

Une maladie endémique ?

Pour le Pr Claire Andréjak, pneumologue au CHU d'Amiens-Picardie et responsable d’un groupe de recherche en pneumo-infectiologie (GREPI), il est plus probable que la Covid-19 se transforme en une maladie banale. "Le Sras-cov-2 ne disparaîtra pas, on va vivre avec. Si Omicron s’avère effectivement très contagieux et peu pathogène, il pourrait remplacer Delta, permettre la tant attendue immunité collective et devenir un virus classique de l’hiver, que l’on pourra laisser circuler car les cas graves resteront limités. Bien sûr, le recul est encore trop faible, et ces tendances encourageantes restent à confirmer !", explique la médecin.

Selon une étude parue en janvier 2021, le SARS-CoV-2 va effectivement devenir endémique, c’est-à-dire qu’il va disparaître dans certaines régions mais continuera à circuler dans d’autres lieux. "Je pense que la Covid-19 sera éliminée de certains pays, mais avec un risque permanent (et peut-être saisonnier) de réintroduction à partir d’endroits où la couverture vaccinale et les mesures de santé publique n’ont pas été suffisamment bonnes", juge Christopher Dye, épidémiologiste à l’université d’Oxford.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES