• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Traitement

Démence : et si un spray nasal pouvait traiter la maladie d’Alzheimer ?

Un spray nasal associant la rifampicine, un antibiotique, et le resvératrol, un antioxydant, pourrait permettre de soigner la maladie d’Alzheimer. Une bonne nouvelle pour les patients atteints de cette pathologie et leurs proches.

Démence : et si un spray nasal pouvait traiter la maladie d’Alzheimer ? puhhha/iStock

  • Publié le 03.01.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La maladie d'Alzheimer touche 1,2 millions de personnes en France. Elle concerne 23 % de la population après 80 ans. Après 65 ans, elle affecte environ deux fois plus de femmes que d’hommes.
  • L’âge, des facteurs génétiques et le mode de vie peuvent favoriser la survenue de cette pathologie neurodégénérative.

50 millions de personnes. C’est le nombre de personnes atteintes de démence dans le monde, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La forme la plus courante de ce syndrome est la maladie d’Alzheimer. La prise en charge de cette pathologie neurodégénérative repose sur un suivi multidisciplinaire pour préserver un certain niveau d’autonomie et de bien-être du malade et des médicaments pour atténuer les symptômes de l’affection.

Un nouveau traitement pourrait nourrir les espérances des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de leur entourage. Il s’agit d’un spray nasal. Ce dernier a été testé par des chercheurs de l’université d’Osaka, au Japon. Dans une étude publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience le 13 décembre, les scientifiques ont révélé que ce traitement pouvait permettre de lutter contre la maladie d’Alzheimer.

Associer un antibiotique et un antioxydant

Pour les besoins de leurs travaux, les chercheurs ont modifié génétiquement des souris pour qu'elles puissent développer l’affection neurodégénérative. "On pense que la démence se produit lorsque des protéines appelées amyloïde-β, tau et α-synucléine s'accumulent dans le cerveau et forment des oligomères (une substance composée de molécules)", peut-on lire dans un communiqué de l’université. Dans de précédentes recherches, les scientifiques avaient déjà démontré qu’un antibiotique appelé "rifampicine" éliminait les oligomères et améliorait la fonction cognitive des rongeurs. Problème : le médicament provoquait des effets secondaires, tels que des lésions hépatiques.

"Pour venir à bout des effets secondaires de la rifampicine, nous avons pensé à l'associer aux effets hépatoprotecteurs du resvératrol", un antioxydant présent naturellement dans les raisins, a indiqué le professeur Takami Tomiyama, auteur principal de l’étude. Dans le cadre de leur nouvelle étude, les chercheurs ont administré aux souris par voie nasale une dose de rifampicine et de resvératrol, cinq jours par semaine pendant quatre semaines.

Une amélioration de la fonction cognitive

L’étude a montré que le spray nasal associant la rifampicine et le resvératrol améliorait la fonction cognitive des souris et inhibait l'accumulation d'oligomères. "Les résultats indiquent que l'administration par voie nasale d'une combinaison de rifampicine et de resvératrol présente des avantages par rapport à la rifampicine en monothérapie en termes de sécurité et d'efficacité. Nos résultats fournissent un moyen de prévenir la démence neurodégénérative en ciblant les oligomères", ont conclu les scientifiques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES