• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nash

Maladie du foie gras : le sport intense (HIIT) permet de l'éviter

En France, 200 000 personnes sont touchées par la maladie du foie gras, aussi appelée "stéatose hépatique non alcoolique" ou "NASH". Mais bonne nouvelle : il est possible d’éviter d’en souffrir grâce au HIIT, un programme sportif intense.

Maladie du foie gras : le sport intense (HIIT) permet de l'éviter Antonio_Diaz/iStock

  • Publié le 30.12.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Près d’un Français sur cinq, soit 18,2 %, présente un excès de graisse dans le foie.
  • Les facteurs associés à la maladie du foie gras sont le diabète de type 2 et l’obésité abdominale.

Le HIIT (High Intensity Interval Training), qui signifie "entraînement par intervalle à haute intensité", est un programme sportif qui séduit de plus en plus de personnes ces dernières années. Ce dernier consiste à enchaîner des mouvements en quelques secondes ou minutes à haute intensité, avec des temps de repos ou de récupération active courts.

Selon une étude publiée dans la revue Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, ce type d’entraînement pourrait permettre de prévenir l’apparition de la maladie du foie gras, aussi appelée "stéatose hépatique non alcoolique."

Baisse des niveaux de graisse 

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’université occidentale de Sydney, en Australie, ont analysé 28 268 recherches qui s’intéressaient au lien entre l’activité sportive et la santé du foie. Ils se sont concentrés sur 19 d'entre elles qui portaient sur 745 personnes. Les niveaux de graisse dans le foie des participants ont été examinés. D’après les résultats, les séances d'entraînement intenses provoquaient une réduction des niveaux de graisses dans le foie. Plus précisément, les personnes pratiquant du HIIT ont vu leur taux de graisse diminuer de 2,85 %.

Toute activité physique est bénéfique

"Notre étude montre l'importance du HIIT en tant que thérapie efficace pour les personnes à risque. Autre résultat intéressant : même si les personnes ne respectaient pas les recommandations des autorités sanitaires en matière d'activité physique, elles pouvaient quand même voir des améliorations concernant les taux de graisse dans foie tant qu'elles faisaient du sport à intensité modérée", a conclu le Dr Angelo Sabag, auteur de l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES