• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

NASH

Maladie du foie gras : des ultrasons permettraient de la dépister chez les patients obèses

La maladie du foie gras est une pathologie difficile à diagnostiquer car elle est, en général, silencieuse. Dans une étude, des chercheurs autrichiens ont révélé qu’un appareil à ultrasons pourrait permettre de détecter la pathologie, de manière aussi précise qu’une biopsie, chez les personnes obèses.

Maladie du foie gras : des ultrasons permettraient de la dépister chez les patients obèses peakSTOCK/iStock

  • Publié le 13.12.2021 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La maladie du foie gras serait responsable de 80 % des cirrhoses.
  • La méthode la plus fiable pour détecter la stéatose hépatique non-alcoolique est une biopsie.
  • Un appareil à ultrasons serait aussi précis qu’une biopsie pour dépister la maladie du foie gras.

Un fléau de santé publique. La maladie du foie gras, aussi appelé "stéatose hépatique non alcoolique" ou "NASH", se caractérise par une accumulation de graisse dans le foie associée à une inflammation de l’organe. Cette pathologie peut entraîner une cirrhose, avec un risque de cancer hépatique. Il convient ainsi de la diagnostiquer le plus tôt possible pour la prendre rapidement en charge. Problème : les personnes présentant la maladie du foie gras ne ressentent généralement aucun symptôme particulier.

Plusieurs examens peuvent être effectués pour établir le diagnostic. Pour l’heure, le seul examen qui permet "de faire le diagnostic de certitude pour la NASH et d’apprécier la gravité de l’atteinte du foie" est une biopsie. Selon une étude publiée dans la revue Hepatobiliary Surgery and Nutrition en octobre, une autre méthode non-invasive pourrait également permettre de déceler la maladie chez les patients obèses. Il s’agirait d’un appareil à ultrasons, qui serait aussi fiable qu’une biopsie de l’organe. 

Les ultrasons seraient aussi précis qu'une biopsie

Les scientifiques de l’université de Vienne, en Autriche, ont réalisé cette recherche après avoir fait un constat. "L'élastographie impulsionnelle à vibration contrôlée (VCTE), aussi appelée 'FibroScan', et le paramètre d'atténuation contrôlée se sont montrés efficaces pour prédire la fibrose du foie et la stéatose chez les patients ayant un poids normal ou en surpoids, mais n'ont pas été validés chez les patients souffrant d'obésité sévère ou morbide", peut-on lire dans les travaux.

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont testé le dispositif FibroScan, un appareil permettant de mesurer l'élasticité du foie à l'aide d'ultrasons, sur 170 personnes atteints d’obésité. "Le FibroScan a fourni des résultats fiables dans 90,6 % des cas pour la NASH", ont indiqué les scientifiques. Ils ont conclu que ce dispositif "est précis pour la détection de la fibrose du foie et de la NASH chez des patients obèses."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES