• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hépatologie

Maladie du foie gras : elle augmente considérablement le risque d’avoir une grossesse compliquée

L’existence d’une stéatose hépatique non alcoolique (aussi appelée NASH ou maladie du foie gras) chez la femme enceinte augmente significativement le risque de complications graves liées à la grossesse.

Maladie du foie gras : elle augmente considérablement le risque d’avoir une grossesse compliquée MayaCom / istock

  • Publié le 14.09.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Lorsque l’accumulation de graisses dans le foie survient en dehors de toute consommation élevée d’alcool, on parle de maladie du foie gras non alcoolique (NASH).
  • La stéatose non alcoolique concerne 7,83 millions de Français, parmis lesquels 200 000 personnes sont à haut risque de développer des complications irréversibles de leur foie.

"L’impact de la NASH sur la mère et l’enfant est un sujet qui est en train de prendre de l’ampleur". Lors du Paris NASH Meeting 2021, le Pr Lawrence Serfaty a présenté une nouvelle étude* qui démontre pour la première fois que l’existence d’une stéatose hépatique non alcoolique chez la femme enceinte augmente significativement le risque de complications graves liées à la grossesse.

Eclampsie, hémorragie post partum, naissances prématurées

"Cela multiplie par trois le risque d’éclampsie", a par exemple précisé Lawrence Serfaty, professeur d'hépatologie et chef du service des maladies du foie au CHU de Strasbourg. La stéatose hépatique non alcoolique favorise également l’hémorragie post partum, les naissances prématurées et le risque de décès de la mère, et ceci indépendamment de l’existence préalable d’une obésité, d’un diabète ou d’une hypertension.

Ces résultats impliquent de prendre en charge la stéatose hépatique non alcoolique chez la femme ayant un désir de grossesse, et d’instaurer une surveillance rapprochée dans cette population à haut risque obstétrique."Proposer la prise d’aspirine au troisième trimestre pour limiter l'éclampsie est également possible", juge le Pr Lawrence Serfaty. Selon ses estimations, 5 à 10% des grossesses se dérouleraient en présence d’une NASH en France, même si aucun chiffre officiel n’est encore disponible sur ce sujet.

Première cause de maladie chronique du foie

Aux États-Unis, l’épidémie d’obésité atteint environ un tiers des femmes en âge de procréer. Dans ce contexte, il a été montré à partir d’une étude portant sur plus de 18 millions de grossesses américaines que le nombre de gestations avec stéatose hépatique non alcoolique avait presque triplé entre 2007 et 2015.

La NASH est une maladie hépatique associée à l’obésité, au surpoids, à l’insulinorésistance et au diabète. Elle est devenue aujourd’hui la première cause de maladie chronique du foie dans le monde. Hormis les mesures hygiéno-diététiques, aucun traitement ne peut pour le moment en venir à bout.

*Publiée dans le Journal of hepatology. Auteurs : Monika Sarkar, Joshua Grab, Jennifer L. Dodge, Roxanna A. Irani, Marcelle Cedars, Norah Terrault. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité