• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Altruisme

Aider les autres, c’est bon contre les inflammations !

Un geste de bonté peut non seulement provoquer un sentiment de bien-être mais également être bénéfique pour la santé physique et mentale. Et pour cause, apporter son aide aux autres permettrait de réduire les inflammations, selon une récente étude.

Aider les autres, c’est bon contre les inflammations ! kieferpix/iStock

  • Publié le 21.12.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’inflammation est un mécanisme naturel qui se met en place lorsque l’organisme subit une agression.
  • Aider les autres pourrait permettre de baisser les niveaux d’interleukine-6 et de lutter contre les inflammations.

Tenir une porte, faire des maraudes, porter une poussette dans les transports… Ces gestes peuvent égayer la journée de ceux qui reçoivent de l’aide mais ils permettent également à ceux qui l’apportent de jouir d’une meilleure santé. D’après une étude publiée en novembre dans la revue Bran, Behavior and Immunity, faire preuve d’altruisme est associé à des niveaux plus faibles d’inflammation systémique chronique.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs américains ont analysé les données de 1.054 adultes qui ont participé à une vaste étude appelée "National Survey of Midlife Development in the U.S. (MIDUS II)." Les participants ont dû répondre à des questions sur leurs interactions, l’intégration sociale et la manière dont ils aident les autres. Ils ont également fourni des échantillons de sang pour mesurer les niveaux d’interleukine-6 (IL-6), un marqueur de l'inflammation systémique chronique.

Des niveaux d’interleukine-6 plus faibles en cas d’altruisme

Les scientifiques ont constaté que les taux d’interleukine-6 étaient plus faibles chez les personnes qui aident les autres et qui ont apporté un soutien social à leurs proches que chez les participants ne faisant pas preuve d’altruisme. "Des données préliminaires indiquent que les effets de la volonté d’aider les autres pourraient être différents en fonction du sexe. Ils étaient significatifs uniquement chez les femmes", peut-on lire dans les recherches.

Les auteurs de l’étude ont précisé que venir en aide aux autres pourrait être un remède efficace contre les inflammations. Ils ont rappelé que "des niveaux plus élevés d'IL-6 sont associés à un risque accru de nombreuses maladies dont les maladies cardiovasculaires et le cancer."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES