• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Effets secondaires

Médicaments contre le rhume : ne prenez pas n’importe quoi !

Les médicaments contre le rhume vendus sans ordonnance seraient en réalité très néfastes pour notre santé. Explications.

Médicaments contre le rhume : ne prenez pas n’importe quoi ! dragana991/istock

  • Publié le 18.12.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pour éviter d’attraper un rhume, il faut éviter les climatiseurs qui déshumidifient l’air et assèchent les muqueuses nasales.
  • Fumer ou de respirer la fumée des autres augmentent le risque d’être enrhumé.

Sept à dix jours… C’est le temps nécessaire pour qu’un rhume guérisse de façon naturelle. Mais de nos jours, de plus en plus de personnes n’ont pas la patience d’attendre... Et ce, d’autant plus que des médicaments existent pour le soigner en cinq jours maximum : Rhinadvil, Actifed, Humex, etc. Tous ces traitements "miracles" sont disponibles sans ordonnance. Mais, depuis plusieurs années, ils sont aussi pointés du doigts par une partie de la communauté scientifique et des instances sanitaires. En effet, ces cachets sont soupçonnés d’avoir des effets néfastes pour l’organisme, dont certains très graves tels que des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ce vendredi, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié un communiqué pour rappeler leur dangerosité.

De potentiels effets indésirables qu’importe la dose ou la durée de traitement

Dans son document, l’ANSM dresse la liste des risques encourus par les consommateurs de vasoconstricteur, le nom donné aux médicaments qui visent à décongestionner le nez. D’un point de vue cardiaque tout d'abord, des AVC, des troubles cardiaques tels que des infarctus du myocarde ou encore une augmentation de la tension artérielle ont été observés chez un certain nombre de patients qui prenaient ces traitements contre le rhume. Certains ont aussi souffert de convulsions, d’inflammation du côlon ou encore de réactions cutanées graves - accompagnés de fièvres - telles que des rougeurs qui se sont généralisées à tout le corps et des pustules. D’autres patients ont ressenti une altération soudaine de la vue due à une diminution du flux sanguin au niveau des yeux. Enfin, dernier effet secondaire de ces traitements : des troubles psychiatriques comme de l’anxiété, de l’agitation, des troubles du comportement, des hallucinations, de l’insomnie, des symptômes maniaques, etc. "Ces effets indésirables peuvent survenir quelles que soient la dose et la durée du traitement”, prévient l'ANSM, en rappelant qu’en cas de symptômes, il faut bien évidemment consulter le plus rapidement possible son médecin généraliste. 

Une liste des médicaments dangereux

Mais tous ces traitements sont-ils néfastes ? Comment reconnaître les médicaments nocifs ? Pour aider les patients, l’ANSM a justement publié une liste des principaux traitements concernés : Actifed Lp Rhinite Allergique, Actifed Rhume, Actifed Rhume jour et nuit, Dolirhume Paracétamol et Pseudoéphédrine, Dolirhumepro Paracétamol Pseudoéphédrine et Doxylamine, Humex Rhume, Nurofen Rhume, Rhinadvil Rhume Ibuprofène/ Pseudoéphédrine, Rhinadvilcaps Rhume Ibuprofène/ Pseudoéphédrine et, enfin, Rhinureflex Rhumagrip. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.... Et, si malgré tout, vous décidez de prendre l’un de ces médicaments, l'ANSM rappelle l'importance du respect de quelques consignes. Il ne faut par exemple pas en prendre pendant plus de cinq jours, ne pas l’associer avec un autre traitement contenant un autre vasoconstricteur ou certains médicaments comme du paracétamol ou de l’ibuprofène. Enfin, dernières règles auxquelles il ne faut absolument pas déroger : ces traitements sont interdits pour les enfants de moins de 15 ans ainsi que pour les femmes enceintes ou celles en cours d’allaitement.

Utiliser des sprays de lavage plutôt que des médicaments

Les contre-indications de ces médicaments anti-rhume sont donc nombreuses... Sans les utiliser, un rhume va durer entre une semaine et 10 jours. Pendant cette période, d’autres solutions existent pour soulager les symptômes. Le premier réflexe à avoir est d’humidifier l’intérieur de son nez avec du sérum physiologique, des sprays d’eau thermale ou encore de l’eau de mer. Ces liquides de lavage adaptés  décongestionnent la zone infectée et permet ainsi de mieux respirer. L’idéal est ensuite de dormir la tête surélevée et de boire suffisamment, c’est-à-dire au moins un litre et demi d’eau par jour. Enfin, et surtout en hiver, il faut régulièrement aérer son logement pour éliminer le virus présent dans l'air, environ trois fois 10 minutes par jour. Chez soi, le mieux est de maintenir une température de 20 degrés environ, pour que le changement de température ne soit pas trop brutal lorsque l’on sort.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES