• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Trouble circulatoire

Doigts blancs et engourdis par le froid : qu'est-ce que la maladie de Raynaud ?

Lorsque les températures baissent, les doigts de certaines personnes prennent une couleur blanchâtre et deviennent engourdis. Et si la maladie de Raynaud se cachait derrière cette réaction ? On fait le point sur cette pathologie qui touche les extrémités.

Doigts blancs et engourdis par le froid : qu'est-ce que la maladie de Raynaud ? dvulikaia/iStock

  • Publié le 15.12.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La maladie de Raynaud se présente, le plus souvent, durant l’adolescence. Elle touche 6 % des femmes entre 25 et 40 ans.
  • Dans 90 % des cas, l’origine du syndrome de Raynaud, qui est déclenché par une exposition au froid, n’est pas déterminée.
  • Le traitement de cette pathologie repose principalement sur des mesures non-médicamenteuses. Si ces dernières ne font pas effet, des médicaments peuvent être prescrits.

En hiver, il peut arriver d’avoir les mains ou les pieds froids. Mais lorsque que cette réaction est exacerbée et devient douloureuse, elle peut indiquer la maladie de Raynaud. Il s’agit d’un trouble paroxystique de la circulation sanguine de courte durée. Cette affection, qui survient le plus souvent à l’adolescence, est sans gravité mais elle a un retentissement sur la qualité de vie des patients qui en souffrent.

Les extrémités touchées  

Cette pathologie est, en général, déclenchée par une exposition au froid. Mais les crises peuvent également survenir à cause du stress, d’un changement de température, d’une consommation de tabac ou d’une exposition à l’humidité. Le syndrome de Raynaud affecte principalement les doigts. Ces derniers peuvent devenir blancs, froids, moins sensibles et douloureux. Les orteils, le nez et les oreilles sont parfois touchés par ce trouble de la circulation sanguine.

"C'est un trouble vasomoteur, dû à la contraction temporaire des vaisseaux sanguins (vasoconstriction) qui prive les extrémités de l'apport en sang et oxygène. Cet arrêt anormal, brutal et passager de la circulation artérielle est responsable de la survenue des symptômes", explique l’Assurance maladie.

Les causes de la maladie de Raynaud

Dans 90 % des cas, la cause du syndrome de Raynaud est inconnue. Dans 10 % des cas, il est provoqué par des maladies des artères, des pathologies auto-immunes ou la prise de certains médicaments, tels que des bêtabloquants.

Lorsqu’un patient souffre des symptômes évocateurs de la maladie de Raynaud, il doit consulter son médecin afin que le praticien confirme le diagnostic. Lors de la consultation, le professionnel de santé recherche l’origine des signes cliniques. Il peut demander au patient de réaliser des analyses sanguines, si les symptômes se sont aggravés. Autres examens possibles : un écho-doppler artériel des membres supérieurs ou une capillaroscopie périunguéale (qui consiste à observer les petits vaisseaux sanguins du repli de peau).

Que faire en cas du syndrome de Raynaud ?   

Pour réduire la fréquence et l’intensité des symptômes de ce trouble de la circulation sanguine, il convient de prendre certaines précautions. En cas de maladie de Raynaud, il faut préserver ses extrémités du froid et de l’humidité grâce à des moufles. Il est également conseillé de se masser les doigts et d’éviter les changements brusques de température. Durant les crises, les patients atteints du syndrome peuvent se réchauffer les mains et les pieds en les mettant dans une bassine d’eau tiède. Mais il est fortement déconseillé de les placer ses extrémités sous l’eau chaude car cela pourrait provoquer des brûlures.

Le traitement de la maladie de Raynaud diffère en fonction de sa cause. Si les mesures non-médicamenteuses ne sont pas efficaces, le médecin peut prescrire des inhibiteurs calciques pour dilater les artères et des vasodilatateurs afin d’augmenter le calibre sanguin.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES