• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Trois tasses de thé ou café par jour éloignent les risques de démence et d'AVC

La consommation quotidienne de thé ou de café serait bénéfique pour la santé, en réduisant notamment les risques de souffrir de démence ou d’avoir un accident vasculaire cérébral. 

Trois tasses de thé ou café par jour éloignent les risques de démence et d'AVC Jasper Chamber/istock

  • Publié le 20.11.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Boire deux à trois tasses de café ou de thé par jour serait bon pour la santé cardiovasculaire et neurologique à long terme.
  • Près de 10 millions de nouveaux cas de démence, comme la maladie d'Alzheimer, sont rapportés chaque année dans le monde entier selon l’Inserm.

Certains le préfèrent ristretto, d’autres en version plus longue, dite américano, ou mélangée à du lait… Mais quels qu’ils soient, les adeptes de café ne seront pas déçus de cette nouvelle : en boire tous les jours réduirait les risques de santé liés à la vieillesse, selon une nouvelle étude publiée dans la revue PLOS Medicine. Ces effets bénéfiques seraient aussi valable pour le thé. 

Une bonne santé avec deux à trois tasses de café ou de thé par jour

La consommation de thé ou de café pourrait en effet réduire les risques d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’être atteint de démence une fois arrivé à un âge avancé. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de plus de 365 000 personnes ayant entre 50 et 74 ans. Ceux-ci ont été suivis pendant plus de dix ans par les chercheurs. Durant cette période, 5 079 participants ont développé une démence et 10 053 ont eu au moins un AVC. Mais ceux qui buvaient entre deux à trois tasses de café ou de thé par jour avaient moins de risques d’avoir un AVC ou de souffrir d’une démence, avec une baisse de respectivement 32% et 28%.

L’AVC, première cause de mortalité chez les femmes...

110 438 patients ont été hospitalisés pour un AVC en 2014 en France, selon Santé publique France. C’est ainsi la première cause de mortalité chez les femmes et la troisième chez les hommes. Ce problème de santé peut survenir à tout âge mais, selon l’étude, le risque double à partir de 55 ans. L’AVC se manifeste par une perte soudaine d'une ou plusieurs fonctions du cerveau. Elle peut être provoquée par une hémorragie intracérébrale ou par l’arrêt brutal de la circulation sanguine à l'intérieur du cerveau, ce qui entraîne la mort des cellules cérébrales au niveau de la zone du cerveau touchée. 

… et première cause de handicap moteur en France

Les neurones impactés par l’AVC ne se régénèrent pas, mais le cerveau des patients peut parfois recréer des voies neuronales afin restaurer certaines fonctions visuelles après un AVC. Le bémol est que ce processus est lent et ne fonctionne pas pour tous les patients. Ainsi, suite à un tel évènement de santé, certains peuvent perdre une partie de leurs capacités motrices, mais aussi souffrir de troubles du langage ou de la vision. En France, l’AVC est la première cause de handicap moteur selon l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP). 

Le café et le thé réduisent le risque de démence post-AVC

La démence quant à elle est un terme général pour désigner divers types d'affections qui entraînent une altération et un déclin des fonctions cérébrales du patient et, parfois, une perte de mémoire. D’après les chercheurs, les symptômes de la démence peuvent aussi apparaître après qu'une personne a fait un AVC, c’est la démence post-AVC. Selon l'étude boire plus de café ou combiner la consommation de café avec du thé réduisait également le risque de souffrir de démence post-AVC. Néanmoins, les scientifiques estiment que des recherches supplémentaires devront être menées afin d’évaluer plus précisément l’incidence de ces boissons sur la situation cérébrale.

Moins de risques liés aux maladies cardiaques, au cancer et au diabète

Les effets bénéfiques du café ont déjà été mis en avant par d’autres chercheurs. En effet, d’après un étude publiée en 2019 dans la revue The European Journal of Epidemiology, une consommation modérée de café - soit deux à quatre tasses par jour - réduirait de 17% les risques de décès de maladies cardiaques, de 24% le risque de décès liés au diabète et de 4% celui dû au cancer. N’hésitez donc plus, le matin rien de mieux qu’un petit café pour démarrer la journée !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES