• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer, diabète, maladies cardiaques

La consommation de viande rouge transformée fait des dégâts dans le monde entier

Les pays d’Europe du Nord et de l’Est, ainsi que les îles des Caraïbes et d’Océanie sont les plus touchés par l’augmentation des maladies liées aux habitudes alimentaires. 

La consommation de viande rouge transformée fait des dégâts dans le monde entier nschatzi/istock

  • Publié le 19.11.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon l’OMS, la viande rouge comprend le bœuf, l’agneau, le veau, le porc, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.
  • Elle est considérée transformée lorsqu’elle a subi plusieurs processus ayant changé son aspect initial : soit par salaison, maturation, fermentation, etc.

Nous consommons de plus en plus de viande rouge transformée, et le nombre de maladies liées à l’alimentation augmente. C’est le constat d’une équipe de recherche dans BMJ Global Health. Ces scientifiques rappellent qu’il a déjà été démontré qu’une consommation trop élevée de viande rouge, notamment transformée, augmente le risque de maladies comme le cancer de l’intestin, le diabète ou les maladies coronariennes. 

Comment a été réalisé ce constat ? 

Pour comprendre les évolutions à l’échelle mondiale, les auteurs ont analysé les données de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) entre 1993 et 2018 concernant 154 pays. Cela leur a donné des informations sur la production et le commerce de 14 produits de viande rouge dérivés du bœuf, du porc, de l'agneau et de la chèvre, et de autres aliments six transformés principalement du bœuf et du porc, conservés par fumage, salage, séchage ou produits chimiques. Dans un second temps, ils ont recensé dans chaque pays, la proportion de décès et d'années de vie vécues avec un handicap attribuables à l'alimentation en raison du cancer de l'intestin, du diabète de type 2 et des maladies coronarienne, chez les personnes de plus de 25 ans. 

De plus en plus de décès à travers le monde 

Le commerce mondial de viande rouge et transformée a augmenté de plus de 148% sur cette période. Le nombre de pays exportateurs a diminué, mais le nombre de pays importateurs a augmenté. Dans les pays en développement, les importations de ces produits ont augmenté de 342,5% sur cette période, et elles ont doublé dans les pays développés. Dans 75% des 154 pays étudiés dans l’étude, le taux de mortalité lié au régime alimentaire et le nombre d’années vécues avec un handicap pour ces mêmes raisons ont aussi augmenté. Dans le monde, les chercheurs ont calculé que l'augmentation de la consommation de viande rouge et transformée, basée sur l'augmentation du commerce de ces produits, était à l'origine de 10 898 décès attribuables en 2016-2018, soit une augmentation de près de 75 % par rapport aux chiffres de 1993-1995. Cette hausse est plus marquée dans les pays en développement, "en grande partie en raison de la demande accrue de viande, provoquée par l'urbanisation rapide et la croissance des revenus", estiment les chercheurs. En 2016-2018, les dix pays avec la plus forte proportion de décès attribuables à la viande rouge étaient les Pays-Bas, les Bahamas, les Tonga, le Danemark, Antigua-et-Barbuda, les Seychelles, les Émirats arabes unis, Singapour, la Croatie et la Grèce. Plus globalement, les scientifiques constatent que les pays d’Europe du Nord et de l’Est, ainsi que les îles des Caraïbes et d’Océanie sont les plus touchés.

Des conséquences sur l’environnement 

Les chercheurs rappellent que cette augmentation de la consommation de viande rouge à travers le monde a d’autres conséquences. Au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Allemagne, cette hausse des exportations conduit à des modifications de l’utilisation des terres et à une perte de biodiversité, néfaste pour l'environnement. 

Quelles sont les limites ? 

Cette étude est observationnelle : elle ne peut pas établir de lien de cause à effet. Par ailleurs, les chercheurs reconnaissent que de nombreux pays importent et transforment des produits de viande rouge pour l'exportation, ce qui peut avoir faussé leurs conclusions. Pour autant, les risques liés à la viande rouge transformée sont connus depuis plusieurs années. En 2015, l’Organisation mondiale de la santé a classé ces produits comme probablement cancérigènes. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES