• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Comment les enfants réagissent à la colère des adultes

Regarder les adultes, notamment les parents mais pas seulement, gérer leur colère aide les tout-petits à réguler leurs émotions et éviter les crises de colère.

Comment les enfants réagissent à la colère des adultes vadimguzhva/iStock

  • Publié le 19.11.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les tout-petits peuvent apprendre à réguler leurs émotions en observant des étrangers, pas seulement des parents ou d'autres membres de la famille.
  • Le comportement des adultes est scruté par les enfants qui vont ensuite le reproduire, dans une certaine mesure, par mimétisme.

Quand on est parent, il n’est pas toujours facile de garder son calme. Pourtant, malgré la fatigue, le stress et la colère qui peuvent naître, il est important de ne pas perdre ses nerfs. Une nouvelle étude, parue le 17 novembre dans la revue Child Development, affirme que les enfants apprennent en partie à gérer leurs émotions en observant les adultes qu’ils côtoient à gérer les leurs.

Les modèles ce sont les parents, mais pas que

La capacité de réguler nos émotions étant une compétence clé dans la vie. Comprendre comment se forme cet apprentissage est donc essentiel afin d’aider les plus petits à se contrôler pour éviter, notamment, les crises de colère.

Cette étude révèle que le comportement des adultes est scruté par les enfants qui vont ensuite le reproduire, dans une certaine mesure, par mimétisme. “Les tout-petits ont augmenté leur utilisation de la distraction comme mécanisme pour se calmer dans des situations stressantes après avoir vu les autres se calmer de la même manière”, avance Johanna Schoppmann, autrice principale de l’étude. Si les enfants s’imprègnent surtout de leurs parents, ils ont aussi un œil attentif pour les autres adultes. “Les résultats ont également démontré que les tout-petits peuvent apprendre à réguler leurs émotions en observant des étrangers, pas seulement des parents ou d'autres membres de la famille”, ajoute la chercheuse.

De l’importance pour tous les adultes

Pour cette étude, les chercheurs ont examiné 94 enfants âgés de deux ans, avec autant de filles que de garçons. Après avoir joué avec leurs parents, les chercheurs ont fait patienter les enfants pour recevoir des friandises. Cette attente a été utilisée pour susciter des sentiments d’agacement et de frustration. Un groupe d’enfants devait regarder un des chercheurs jouer pour se distraire en attendant les bonbons, quand, dans l’autre groupe, celui-ci restait calme. Le niveau de chaque petit a été contrôlé à l’aide d’un questionnaire d’évaluation rempli par les parents et par un appareil placé sur leur cheville.

Les résultats ont révélé que les enfants ont adapté leur réponse au comportement de l’expérimentateur présent avec eux pendant l’attente. “Il était encourageant d'apprendre que les enfants de cette étude ont imité le comportement de régulation des émotions d'un étranger, ce qui suggère que les compétences de régulation des émotions peuvent être renforcées en observant des individus en dehors de la famille, a rapporté Sabine Seehagen, professeur de psychologie du développement à la Ruhr-Université de Bochum, et co-autrice de l’étude.

Les chercheurs pensent que ces résultats aideront à promouvoir de meilleures stratégies de développement de l'enfant dans les environnements de garde d'enfants tels que les crèches, les jardins d'enfants ou les écoles maternelles. “Ces résultats montrent qu'il est nécessaire de poursuivre les recherches sur le rôle du contexte social plus large pour le développement de la régulation émotionnelle au-delà de la relation parent-enfant”, ajoute Johanna Schoppmann.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES