• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Crise sanitaire

Comment la pandémie a dégradé le lien mère-enfant

Le stress engendré par la pandémie couplé au chagrin provoqué par les expériences de maladie ou de décès de proches à cause de la Covid-19 ont eu pour conséquence de distendre le lien post-partum mère-enfant.

Comment la pandémie a dégradé le lien mère-enfant Rawpixel/iStock

  • Publié le 15.10.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les symptômes d'anxiété n'ont pas eu pour effet de dégrader le lien mère-enfnt, contrairement aux symptômes dépressifs.
  • Par ailleurs, ce lien se trouve renforcé lorsque les mères ont décrit des niveaux de confiance élevés dans leurs capacités parentales.

Le lien mère-enfant correspond à la relation émotionnelle qui lie une jeune mère et son nouveau-né. Une mauvaise santé mentale après l'accouchement peut rendre difficile pour une mère d'établir ce lien. Des chercheurs américains du Brigham and Women's Hospital de Boston ont récemment mené une étude sur les liens mère-enfant pendant la pandémie. Leurs résultats, révélés le 14 octobre dans une étude parue dans la revue Pediatric Research, suggèrent que le deuil dû aux expériences négatives pendant cette période, couplé à l’augmentation des symptômes de dépression, ont eu pour conséquence de distendre ce lien.

Une période cruciale

La période qui suit l’accouchement est toujours un moment délicat à aborder pour la jeune mère. “Devenir mère est une expérience complexe et la période post-partum est une période où les femmes peuvent être exposées à un risque accru de problèmes de santé mentale”, ajoute Cindy Liu, l’une des autrices de l’étude. Et si cette situation n’était pas suffisamment compliquée, il a fallu y ajouter la gestion du stress provoqué par la crise sanitaire. “Les expériences émotionnelles maternelles liées à la pandémie peuvent avoir un effet sur les relations nouvelles et formatrices qui s'établissent entre les mères et les nourrissons”, souligne ainsi la chercheuse.

Pour étudier le lien entre la mère et l’enfant ainsi que les symptômes de santé mentale, les expériences psychologiques et les préoccupations liées à la Covid-19 chez les femmes après la naissance, les chercheurs se sont appuyés sur les données d'enquêtes en ligne collectées dans le cadre de l'étude PEACE, lancée en mai 2020. Les femmes en post-partum qui ont accouché au cours des six mois précédents ont été recrutées pour participer et les données ont été collectées jusqu'en août 2020. Les personnes interrogées ont été invitées à évaluer les niveaux de lien mère-enfant. Pour capturer le deuil lié à la pandémie, l'équipe a demandé aux femmes leur ressenti émotionnel.

Ne pas négliger le bien-être

Les chercheurs ont constaté que les symptômes dépressifs, mais pas ceux d’anxiété, sont associés à des évaluations plus faibles de lien avec l’enfant par la mère. Ce lien se trouve renforcé lorsque les mères ont décrit des niveaux de confiance élevés dans leurs capacités parentales.

Notre travail suggère que nous devrions envisager de canaliser le soutien vers les mères qui souffrent de dépression, y compris celles qui se sentaient particulièrement étourdies ou un sentiment irréel à la suite de la pandémie, a constaté Cindy Liu. Pour les mères, notre message est le suivant : ‘Ne négligez pas les effets de la pandémie sur votre bien-être et la façon dont elle peut affecter vos relations avec les autres, y compris avec votre bébé’.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES