• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cortisol

Méditation : ses effets anti-stress à long terme confirmés

Le taux de cortisol - une hormone du stress - présent dans les cheveux diminue quand un individu fait des séances de méditation pendant au moins six mois.

Méditation : ses effets anti-stress à long terme confirmés olegbreslavtsev/iStock

  • Publié le 10.10.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Après six mois d'entraînement de méditation, la quantité de cortisol dans les cheveux a diminué, en moyenne, de 25 %.
  • Les chercheurs estiment donc que seul un entraînement long peut réduire la quantité de cortisol.

Trois actifs français sur quatre déclarent être au moins de temps en temps stressé par leur travail. Pour diminuer cette sensation, le mieux serait de faire des séances de pleine conscience, une forme de méditation. En effet, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Psychosomatic Medicine, pratiquer cette discipline réduit le taux de cortisol présent dans les cheveux. Le cortisol est l’une des hormones du stress, qui se libère quand un individu est dans une situation stressante ou angoissante. Plus le stress est chronique, c’est-à-dire répété dans le temps, plus la concentration de cortisol qui circule dans notre corps est élevée et s'accumule, entre autres, dans nos cheveux. Pour le mesurer, il est possible de faire un test d’urines ou salivaire, une prise de sang ou directement par une analyse des cheveux. 

Un programme d’entraînement mental...

Pour parvenir à leur conclusion, les chercheurs ont mesuré les niveaux de stress de participants - via leurs cheveux - à un programme d'entraînement mental de neuf mois. Celui-ci consistait en trois sessions de trois mois, à raison de trente minutes par jour, six jours par semaine. Les séances abordaient plus particulièrement l’attention, la pleine conscience, les compétences socio-affectives - comme la compassion et la gratitude - et celles dites socio-cognitives, en particulier la capacité à mettre en perspective ses propres pensées et celles des autres. Ainsi, trois groupes d'environ 80 participants ont suivi ces modules de formation. Pour mesurer leur stress, des prélèvements capillaires étaient faits tous les trois mois dans les trois premiers centimètres de cheveux, en commençant au cuir chevelu. 

...qui permet de réduire le taux de cortisol de 25%

Résultats : après six mois d'entraînement, la quantité de cortisol dans les cheveux des participants a considérablement diminué, en moyenne de 25 %. Au cours des trois premiers mois, les effets de la méditation ont été très légers mais ont augmenté au cours des trois mois suivants. Les chercheurs estiment donc que seul un entraînement long peut réduire la quantité de cortisol. D’autre part, la nature des exercices faits pendant le programme n’avait pas d’influence sur la réduction du taux de cortisol. Ce qui signifie que toutes les approches mentales étudiées sont efficaces pour lutter contre le stress. "Il existe de nombreuses maladies dans le monde, y compris la dépression, qui sont directement ou indirectement liées au stress à long terme, explique Lara Puhlmann, l’un des auteurs de l’étude. Nous devons poursuivre les recherches afin de maîtriser les effets du stress chronique de manière préventive. Notre étude utilise des mesures physiologiques pour prouver que les interventions d'entraînement basées sur la méditation peuvent atténuer les niveaux de stress général même chez les individus en bonne santé".

Le stress chronique, facteur de risque de certaines pathologies

Le stress chronique peut-être défini comme un état durable lié à différentes sources de stress connues et / ou, parfois, insoupçonnées. La seconde forme de stress médicalement reconnue est appelée “aigu”. Elle est due à un événement vécu comme difficile et soudain et se traduit par une émotion intense et brutale. Dans les deux cas, le stress est une réaction naturelle d’adaptation de l’organisme à des agressions extérieures physiques, psychologiques ou à des situations difficiles. Le stress aigu peut aussi devenir chronique, comme par exemple celui dit post-traumatique. Les conséquences de cet état sur la santé peuvent être nombreuses car le stress est un facteur de risque pour plusieurs pathologies : la dépression, des problèmes cutanés, des maladies auto-immunes ou encore certains types de cancers. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES