• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Trouble psychosexuel

Qu'est-ce que l’anorgasmie ?

Touchant majoritairement des femmes, l’anorgasmie est un trouble qui désigne l’impossibilité à jouir. Pouvant être provoqué par de nombreuses causes, il n’est pour autant pas une fatalité.

Qu'est-ce que l’anorgasmie ? fizkes/iStock

  • Publié le 08.10.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon un sondage de 2014, 7 % des femmes n'ont jamais eu d'orgasme.
  • On parle d'anorgasmie quand on peut ressentir du plaisir sexuel mais qu'il y a impossibilité à atteindre l'orgasme.
  • L'anorgasmie peut avoir différentes causes mais n'est pas irrémédiable. Si c'est une souffrance, il ne faut pas hésiter à consulter.

L’orgasme est le point culminant du plaisir sexuel, qui peut survenir lors d’un rapport ou de la masturbation, grâce à des stimulations intenses et répétées. Si certaines femmes parviennent facilement à jouir lorsqu’elles sont seules ou en faisant l’amour avec leur partenaire, d’autres n’y parviennent que difficilement, voire jamais.

Selon un sondage Ifop mené en 2014 auprès de plus de 1 000 Françaises, 20 % des femmes n’ont ainsi pas eu d’orgasme depuis plus d’un an – 10 % si l’on se restreint à celles qui sont en couple – et 7 % n’en ont jamais eu. Quand l’incapacité de jouir est totale et dépasse six mois, on parle alors d’anorgasmie. Il s’agit un trouble psychosexuel reconnu et classé par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Relativement fréquent, ce trouble ne signifie pas qu’on ne ressent pas de plaisir sexuel. Simplement, l’orgasme reste impossible à atteindre, ce qui peut générer de la frustration, des questionnements, voire une souffrance pour la personne qui en est atteinte, et avoir des répercussions sur sa vie de couple.

Quand survient l’anorgasmie ?

Ce trouble peut apparaître dès le début de la vie sexuelle : on parle alors d’anorgasmie primaire. Il peut aussi survenir alors que les orgasmes étaient jusqu’ici possibles. Il est alors important d’en rechercher les causes, tant physiques que psychologiques. "Il peut s’agir de traumatismes sexuels durant l’enfance de la petite fille […] du tabou qui entoure la sexualité, de l’éducation des parents et de leur propre rapport à la sexualité", énumère ainsi pour Destination Santé Caroline Le Roux, psychologue et sexologue à Longjumeau (Essonne).

Le stress, l’angoisse, les préoccupations quotidiennes, la pression à jouir ou encore l’incapacité à lâcher-prise peuvent aussi être des facteurs de l’anorgasmie, tout comme certaines maladies comme la dépression, le diabète, la sclérose en plaques…

Consulter quand l’anorgasmie fait souffrir

Si l’anorgasmie devient une souffrance pour soi-même ou pour son couple, il ne faut pas hésiter à consulter. Il est d’abord possible d’en parler à son médecin traitant ou à son gynécologue, qui peuvent en cas de besoin orienter vers un spécialiste : psychologue, psychiatre ou sexologue. Comme le rappelle Caroline Le Roux, quel que soit son âge ou la cause de son anorgasmie, "une femme peut ‘apprendre’ à avoir des orgasmes grâce à une sexothérapie comportementale adaptée et respectueuse".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES