• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Microbiome

Excès d’antibiotiques : un risque de cancer du colon

L'impact des antibiotiques sur le microbiome intestinal serait à l'origine du risque accru de cancer.

Excès d’antibiotiques : un risque de cancer du colon Fahroni/iStock

  • Publié le 10.09.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les femmes et les hommes qui ont pris des antibiotiques pendant plus de six mois courent un risque 17% plus élevé de développer un cancer du côlon.
  • L'augmentation du risque de cancer du côlon est visible dès cinq à dix ans après la prise d'antibiotiques.
  • Les chercheurs tempèrent et appellent à ne pas s'alarmer après la prise d'antibiotiques.

La prise d’antibiotiques n’est pas anodine. Bien que ces trois dernières années sa consommation marque une légère tendance à la baisse, elle reste élevée. Une nouvelle étude, parue le 1er septembre dans le Journal of the National Cancer Institute, avance un un lien clair entre la prise d'antibiotiques et un risque accru de développer un cancer du côlon dans les cinq à dix prochaines années. Selon les chercheurs suédois de l'université d'Umeå, c’est l’impact des antibiotiques sur le microbiome intestinal qui serait à l'origine du risque accru de cancer.

Un risque constaté même après une seule cure d’antibiotiques

Cette étude souligne la nécessité d’être prudent dans l’utilisation des antibiotiques qui ne sont pas anodins. “Alors que dans de nombreux cas, l'antibiothérapie est nécessaire et sauve des vies, en cas d'affections moins graves qui devraient guérir de toute façon, il faut être prudent, précise Sophia Harlid, chercheuse sur le cancer à l'université d'Umeå. Surtout pour empêcher les bactéries de développer une résistance mais, comme le montre cette étude, aussi parce que les antibiotiques peuvent augmenter le risque de futur cancer du côlon.”

Les chercheurs ont découvert que les femmes et les hommes qui ont pris des antibiotiques pendant plus de six mois courent un risque 17% plus élevé de développer un cancer du côlon. Aucun risque accru de cancer du rectum n’a été relevé chez les hommes prenant des antibiotiques, tandis que les femmes prenant des antibiotiques présentaient une incidence légèrement réduite de cancer rectal. L'augmentation du risque de cancer du côlon est visible dès cinq à dix ans après la prise d'antibiotiques. Bien que l'augmentation du risque ait été la plus élevée pour ceux qui ont pris la plupart des antibiotiques, les chercheurs ont constaté une augmentation, certes faible, mais statistiquement significative du risque de cancer après une seule cure d'antibiotiques.

L’altération du microbiome en cause

Pour cette étude, les auteurs ont examiné les données de 40 000 patients suédois enregistrés sur le registre suédois du cancer colorectal. Celles-ci ont été comparées à un groupe témoin de 200 000 individus sans cancer tirés de la population suédoise dans son ensemble. Ces résultats viennent confirmer ceux d'une étude britannique antérieure menée sur une cohorte plus réduite.

Afin de comprendre comment les antibiotiques augmentent le risque, les chercheurs ont également étudié un médicament bactéricide non antibiotique utilisé contre les infections urinaires qui n'affecte pas le microbiome. Ils n'ont trouvé avait aucune différence dans la fréquence du cancer du côlon chez ceux qui ont utilisé ce médicament, ce qui suggère que c'est l'impact des antibiotiques sur le microbiome qui augmente le risque de cancer.

Ne pas s’alarmer

Il n'y a absolument aucune raison de s'alarmer simplement parce que vous avez pris des antibiotiques, tempère Sophia Harlid. L'augmentation du risque est modérée et l'effet sur le risque absolu pour l'individu est assez faible. La Suède est également en train d'introduire un dépistage systématique du cancer colorectal. Comme tout autre programme de dépistage, il est important de participer afin que tout cancer puisse être détecté tôt ou même prévenu, car les précurseurs du cancer peuvent parfois être éliminés.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité