• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Période estivale

Quelles sont les maladies auxquelles il faut faire attention cet été ?

Certaines pathologies se transmettent ou se développent davantage l’été. Pour qu'elles ne gâchent pas vos vacances, quelques conseils sont à respecter. 

Quelles sont les maladies auxquelles il faut faire attention cet été ? Konstanttin/iStock

  • Publié le 04.08.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’été favorise l’apparition de certains problèmes de santé comme les boutons de fièvres ou les infections urinaires. Pour s’en prémunir, quelques conseils sont à suivre.
  • Le SARS-CoV-2 reste le principal virus à éviter. Pour cela, il faut continuer à appliquer les gestes barrières et à respecter la distanciation sociale.

Infection urinaire, angine, constipation, herpès ou encore verrues plantaires… Bien souvent, ces maux apparaissent l’été. Mais pas d'inquiétude, ils sont bénins et nous allons vous expliquer comment les éviter pour qu’ils ne gâchent pas vos vacances.

Manger des fibres pour éviter la constipation

Sur le plan alimentaire, les vacances d’été sont souvent synonyme d’excès. Soit à l’occasion de repas en famille ou entre amis, ou lors de pique-nique composé d’aliments gras et peu équilibrés. Les légumes sont parfois absents de notre hygiène de vie estivale, ce qui peut constiper certaines personnes et ce, d’autant plus avec le changement de rythme de vie et d’environnement. Le remède est simple : mangez des fibres ! Selon le site internet du Vidal, un ouvrage médical français à destination des professionnels de santé, les apports quotidiens recommandés pour un bon transit intestinal sont entre 30 et 45 g de fibres. Un bon moyen d’y arriver est de manger au moins cinq fruits et légumes par jour.

Pensez également à vous hydrater - surtout si vous buvez de l’alcool - pour faire passer la constipation. Cela permet aussi de lutter contre les infections urinaires, encouragées l’été par la déshydratation. Et, bien sûr, allez aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin car si les urines restent trop longtemps dans la vessie, cela peut favoriser la multiplication des germes et donc des infections urinaires. 

L’angine favorisée par les changements de température

Autre problème assez méconnu mais pourtant récurrent l’été : l’angine. Celle-ci est souvent due aux changements de températures entre l’extérieur et l’intérieur climatisé comme certains restaurants, grandes surfaces ou simples boutiques. Il ne faut donc pas hésiter à enfiler une petite écharpe pour protéger sa gorge lorsque l’on entre dans l’un de ces endroits. Si la gorge est déjà fragilisée, préférez les boissons chaudes ou à température ambiante plutôt que celles glacées qui provoqueraient un choc thermique. Enfin, pour éviter d’attraper une angine d’origine bactérienne, il est indispensable de vous laver les mains - au gel hydroalcoolique ou à l’eau et au savon - dès que vous touchez une surface pouvant être sale comme un bouton d'ascenseur. 

Bien hydrater et protéger ses lèvres pour éviter l’herpès

L’exposition au soleil et la fatigue générée par le changement de rythme de vie favorisent l’apparition d’herpès labial, plus couramment appelé bouton de fièvre. Pour que celui-ci ne vienne pas gâcher vos vacances, le premier conseil à suivre est de mettre du baume solaire sur la bouche lorsque vous vous y exposez. Le soir, avant de se coucher, il faudra aussi bien hydrater ses lèvres car si elles sont sèches, l’herpès se développera plus facilement. Enfin, si malgré ces conseils un bouton d’herpès apparaît, il faut immédiatement le traiter en demandant conseil à son médecin.

Garder ses chaussures pour éviter les mycoses et verrues plantaires

Les derniers soucis fréquemment rencontrés par les vacanciers sont l’apparition de mycoses et de verrues plantaires qui prolifèrent dans les endroits chauds. L’idéal pour les éviter est de toujours marcher avec des tongs ou des sandales et, bien évidemment, de ne pas les prêter !

Cet été, attention à la Covid

Enfin, le principal virus à éviter cet été reste la Covid-19. Pour cela, vacciné ou non, il est essentiel de continuer à appliquer les gestes barrières comme le port du masque dans les lieux clos ou le lavage régulier des mains, ainsi que la distanciation sociale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité