• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mauvaises ondes

Passer 17 minutes au téléphone par jour pendant dix ans augmente le risque de tumeur

Les rayonnements des signaux mobiles sont très néfastes pour la santé, augmentant de 60% le risque de développer des tumeurs cancéreuses. Pour s’en prémunir, quelques bonnes habitudes sont à adopter.

Passer 17 minutes au téléphone par jour pendant dix ans augmente le risque de tumeur Marisico / istock.

  • Publié le 16.07.2021 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les rayonnements des signaux mobiles augmenteraient de 60% le risque de développer des tumeurs cancéreuses.
  • L’idéal est de téléphoner avec un casque filaire ou en haut parleur. Il est aussi recommandé d’éteindre ou de laisser son téléphone loin de soi quand on ne l’utilise pas.

17 minutes au téléphone par jour. Si une personne suit ce rythme pendant dix ans, elle a 60% de risques en plus de développer des tumeurs cancéreuses, selon une étude menée par des experts de l'UC Berkeley, une université située en Californie, aux États-Unis.

Ils expliquent que les rayonnements des signaux mobiles pourraient interférer avec les mécanismes cellulaires et ainsi provoquer la création de protéines de stress. Ce phénomène causerait des dommages à l’ADN, des tumeurs ainsi que la mort de certaines cellules. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé plus de 46 études sur l’utilisation du téléphone portable, menées dans différents pays comme les États-Unis, la Suède, le Royaume-Uni, le Japon, la Corée du Sud ou encore la Nouvelle-Zélande.

Se prémunir des risques liés à l’utilisation du téléphone portable

“Diminuez votre utilisation des téléphones portables ou sans fil, et préférez une ligne fixe dans la mesure du possible, recommande l'auteur principale de l'étude, Joel Moskowitz, dans une interview publiée sur le site Berkeley News. Sur le téléphone portable, désactivez le Wi-Fi et le Bluetooth si vous ne les utilisez pas. Cependant, à proximité d'un routeur Wi-Fi, vous feriez mieux d'utiliser votre téléphone portable en Wi-Fi et d'éteindre le cellulaire, car cela entraînera probablement moins d'exposition aux rayonnements que d'utiliser le réseau cellulaire”.

Joel Moskowitz conseille également de garder son téléphone portable le plus loin possible de soi, de le transporter dans un sac à dos ou à main et de ne pas le mettre directement dans sa poche, sauf s’il est en mode avion. Quant aux appels, l’idéal est d’utiliser un casque filaire ou le haut parleur, pour ne pas plaquer le portable à son oreille. Enfin, il ne faut pas dormir à côté de son téléphone allumé. “N'utilisez votre téléphone que lorsque le signal est fort, poursuit-il. Les téléphones portables sont programmés pour augmenter les rayonnements lorsque le signal est faible, c'est-à-dire lorsqu'une ou deux barres s'affichent. Par exemple, n'utilisez pas votre téléphone dans un ascenseur ou dans une voiture, car les structures métalliques interfèrent avec le signal”.

De nombreux effets néfastes, notamment chez les enfants

Les rayonnements des signaux mobiles viennent donc allonger la liste des effets néfastes de l’utilisation des téléphones portables sur la santé : diminution de l’audition, douleurs et sécheresse oculaire, rétine de l'œil endommagée, perturbation de l’horloge biologique, etc.

Chez les plus jeunes, la surexposition aux écrans peut aussi entraîner des troubles du comportement et une forte agressivité, en lien avec certaines images violentes diffusées sur le web ou dans les jeux vidéos. Pour limiter tous ces impacts négatifs chez les enfants, les parents doivent tout d’abord leur expliquer les dangers de ces outils numériques et réglementer leur utilisation. L’idéal est de s’appliquer les mêmes règles pour montrer l’exemple et de préférer les activités en famille sans écrans, comme des jeux de société ou en plein air.

Selon la campagne d’information sur le bon usage des écrans développée par l’Institut d’Education Médicale et de Prévention (IEMP), la baisse des résultats scolaires doit notamment alerter sur un usage potentiellement pathologique des écrans chez les plus jeunes. Selon une enquête Ipsos intitulée Junior’s connect, les 13-19 ans passaient environ 15h sur Internet par semaine en 2017.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité