• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Malades imaginaires

Covid-19 : sur TikTok, les ados apprennent à truquer les tests pour faire l'école buissonnière

Dans une vidéo vue plus de 3 millions de fois sur le réseau social Tik Tok, un adolescent explique comment faire pour qu'un test de dépistage de la Covid-19 soit "faussement" positif. 

Covid-19 : sur TikTok, les ados apprennent à truquer les tests pour faire l'école buissonnière Plyushkin / istock.

  • Publié le 06.07.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les tests sérologiques recherchent des anticorps spécifiques produits par le système immunitaire en réponse à un agent infectieux (virus, bactéries…) ou à des protéines étrangères dans un échantillon de sérum sanguin.
  • La PCR permet de détecter la présence du virus SARS-CoV-2 dans l'organisme d'un individu à un instant T, et donc de confirmer un diagnostic de Covid-19 posé par un médecin à 95%.

On connait tous l’astuce qui consiste à mettre son thermomètre sur le radiateur pour faire croire à ses parents que l’on a de la fièvre et ainsi sécher les cours. Mais les temps ont changé et aujourd’hui, les adolescents britanniques essayent de faire l’école buissonnière… en truquant leurs tests de dépistage de la Covid-19.

@amr.150

##duet with @amr.150 education purposes only dont report it pls ???? ##centralcee ##covid ##covidtest ##education ##fyp ##viral

♬ original sound - Amr

Deux tests par personne et par semaine

Comme l’explique une vidéo devenue virale sur Tik Tok, les tests de dépistage sérologiques peuvent se révéler faussement positifs si l’on verse dessus une goutte de jus de citron ou de pomme, du Coca-Cola, du kiwi, de l’eau gazeuse ou même du Ketchup.

De quoi largement perturber la politique anti-Coronavirus mise en place au Royaume-Uni, submergé par le variant Delta. Là-bas, l'objectif est d'identifier le plus tôt possible les élèves porteurs de la Covid-19, et tout particulièrement les asymptomatiques. A chaque rentrée, les élèves de l'enseignement secondaire et supérieur doivent passer trois tests Covid au sein de leurs établissements. Les tests sérologiques sont ensuite réalisés à la maison pour alléger la charge logistique. Chaque famille anglaise avec enfants reçoit ainsi deux tests par personne et par semaine, à faire soi-même.

"C'était juste pour jouer"

Amaar, l’adolescent de 17 ans à l’origine de la vidéo des faux positifs devenue virale sur Tik Tok, explique que sa démarche se voulait simplement divertissante. Ce Londonnien ne s’attendait pas du tout à ce que les écoliers la prenne au sérieux et s'échangent sous sa vidéo de multiples autres astuces pour truquer les tests de dépistage. "C'est une idée qui m'est venue à l'esprit parce que je venais de passer des examens à l'école. Je m’ennuyais, c'était juste pour jouer", a-t-il déclaré au média Inews.

"Si quelqu'un bâcle délibérément le protocole, il est évident que le résultat sera faux", a expliqué au Guardian le professeur Andrea Sella, de l'University College London. "Mais j'ajouterais qu'il ne s'agit pas d'un 'faux positif' au sens propre du terme. Car les faux positifs sont ceux qui ont lieu malgré le respect du protocole", précise le scientifique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité