• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l'Inserm

Cancer, Parkinson, BPCO... Le lien entre pesticides et six maladies graves se confirme

Il y aurait bien un lien entre l'exposition régulière aux pesticides et 6 maladies graves. Ces nouvelles données confirment un précédent rapport publié en 2013. 

Cancer, Parkinson, BPCO... Le lien entre pesticides et six maladies graves se confirme fotokostic/iStock

  • Publié le 01.07.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les pesticides regroupent plus d’un millier de substances actives ayant comme caractéristique principale de lutter contre des organismes considérés comme nuisibles (animaux, végétaux, champignons) et sont utilisés principalement en milieu agricole.
  • Le Président Emmanuel Macron a renoncé à sa promesse d’interdire le glyphosate en 2021.

Cancers, Parkinson, BPCO... L’Inserm confirme des liens vraisemblables entre les pesticides et six maladies. "L'objectif est d'aider les décideurs" politiques, a expliqué l'un des responsables de l'Inserm, Laurent Fleury, lors d'une visioconférence.

Chlordécone et glyphosate mis en cause

Un groupe d’experts réuni par l’Inserm a analysé la littérature scientifique récente afin d’examiner le lien entre une vingtaine de pathologies et les pesticides (le chlordécone, le glyphosate et les fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase).

Bilan : l’expertise, publiée mercredi 30 juin, confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition professionnelle aux pesticides et quatre pathologies : les lymphomes non hodgkiniens (LNH), le myélome multiple, le cancer de la prostate et la maladie de Parkinson. Elle met aussi en évidence une présomption forte de lien entre l’exposition professionnelle aux pesticides et deux autres pathologies : les troubles cognitifs et la bronchopneumopathie chronique obstructive/bronchite chronique (BPCO).

Une présomption de lien moyenne a été également mise en évidence entre l’exposition aux pesticides, principalement chez les professionnels, et la maladie d’Alzheimer, les troubles anxio-dépressifs, certains cancers (leucémies, système nerveux central, vessie, rein, sarcomes des tissus mous), l’asthme et des pathologies thyroïdiennes.

Des pesticides toxiques pour les bébés à naitre

L'Inserm confirme par ailleurs que "la grossesse et la petite enfance sont d'une plus grande vulnérabilité face à la présence d'un événement ou agent toxique". Les chercheurs établissent chez l'enfant une "présomption forte" de lien entre les "leucémies aiguës" et l'exposition aux pesticides de la mère pendant la grossesse. Les père sont aussi concernés : il existe une "présomption moyenne" pour la "leucémie aiguë lymphoblastique" de l'enfant "en cas d'exposition professionnelle" du père "en période préconceptionnelle".

"La confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doit inciter à une meilleure prise en compte de ces enjeux par les autorités", estiment les experts. "Par ailleurs, la littérature scientifique sur le sujet fait émerger de nouvelles préoccupations, concernant notamment les effets indirects de certains pesticides sur la santé humaine par le biais des effets sur les écosystèmes qui mériterait d’être d’avantage pris en considération par les chercheurs et les décideurs", concluent-ils.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité