• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Mémoire

Les souvenirs, une affaire d’acides gras

Les niveaux d'acides gras saturés augmentent de manière inattendue dans le cerveau au moment de la formation de souvenirs.

Les souvenirs, une affaire d’acides gras Radachynskyi/iStock


  • Publié le 29.06.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les changements des niveaux de graisses saturées dans les cellules du cerveau ont été les plus marqués, en particulier celui de l'acide myristique.
  • Pendant la formation de souvenirs, les changements des niveaux de graisses saturées dans les cellules du cerveau ont été les plus marqués, en particulier celui de l'acide myristique.
  • Les acides gras sont essentiels à la communication entre les cellules nerveuses.
  • La concentration la plus élevée d'acides gras saturés a été trouvée dans l'amygdale, la partie du cerveau impliquée dans la formation de nouveaux souvenirs.

La formation des souvenirs reste incomprise et continue d’intriguer les chercheurs. Récemment, des scientifiques ont estimé que les premiers souvenirs remontent à l’âge de deux ans et demi. D’autres ont suggéré que pour mieux de se rappeler d’un évènement, il vaut mieux exagérer les différences entre deux souvenirs similaires. Dans une nouvelle recherche, parue le 8 juin dans la revue Nature Communications, des scientifiques australiens ont découvert que les niveaux d'acides gras saturés augmentent de manière inattendue dans le cerveau pendant la formation de la mémoire.

Une découverte inattendue

Traditionnellement ce sont les acides gras polyinsaturés qui sont considérés comme importants pour la santé et la mémoire. Il s’agit des oméga-3 et des oméga-6. L’organisme ne peut pas les fabriquer et ils sont apportés par l’alimentation. Plusieurs études antérieures ont mis en avant leurs bienfaits contre le déclin cognitif.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont mis en évidence le rôle, qu’ils qualifient d'“inattendu”, des acides gras saturés. “Nous avons testé les acides gras les plus courants pour voir comment leurs niveaux changeaient à mesure que de nouveaux souvenirs se formaient dans le cerveau, indique Tristan Wallis, auteur principal de l’étude. De façon inattendue, les changements des niveaux de graisses saturées dans les cellules du cerveau ont été les plus marqués, en particulier celui de l'acide myristique, que l'on trouve dans l'huile de noix de coco et le beurre.”

Une meilleure compréhension de la plasticité synaptique 

Le cerveau est l'organe le plus gras du corps, constitué à 60% de graisse, ce qui fournit de l'énergie, de la structure et aide à faire passer des messages entre les cellules du cerveau, rappelle le chercheur. Les acides gras sont les éléments constitutifs des lipides ou des graisses et sont essentiels à la communication entre les cellules nerveuses, car ils aident les vésicules synaptiques - des sacs microscopiques contenant des neurotransmetteurs - à fusionner avec la membrane cellulaire et à transmettre des messages entre les cellules. Nous avons déjà montré que lorsque les cellules du cerveau communiquent entre elles, les niveaux d'acides gras saturés augmentent.”

Pour cette étude, les chercheurs ont mené des expériences sur des cerveaux de rats. Ils ont remarqué que les niveaux d'acides gras, et en particulier les acides gras saturés, augmentent à mesure que les souvenirs se forment. Ils ont ensuite utilisé un médicament pour bloquer l'apprentissage et la formation de la mémoire, et ont remarqué que les niveaux d'acides gras n'ont pas changés. La concentration la plus élevée d'acides gras saturés a été trouvée dans l'amygdale, la partie du cerveau impliquée dans la formation de nouveaux souvenirs spécifiquement liés à la peur et aux émotions fortes.

Cette recherche a d'énormes implications sur notre compréhension de la plasticité synaptique - le changement qui se produit aux jonctions entre les neurones qui leur permet de communiquer, d'apprendre et de construire des souvenirs, se félicite le professeur Pankaj Sah, co-auteur de l’étude. ”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES