• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Astronomie

Quels sont les vrais effets de la pleine Lune ?

Accouchement, jardinage, sommeil : la pleine Lune est supposée avoir mille et un effets sur la vie quotidienne et sur la santé. Mais tous ne sont pas prouvés scientifiquement. 

Quels sont les vrais effets de la pleine Lune ? klagyivik/istock

  • Publié le 29.06.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il y a environ une pleine Lune par mois.
  • Elle correspond au moment où le soleil éclaire suffisamment la Lune pour que l'on puisse la distinguer entièrement depuis la Terre.
  • Les effets associés à la pleine Lune reposent généralement sur le fait que la luminosité est plus forte, et plus longue, ces jours-là.

Le 24 juin dernier, la première pleine lune de l’été s’est levée. Cette "super lune des fraises" tient son nom de sa période d’apparition : les Amérindiens ont remarqué qu’elle coïncidait avec la récolte des petits fruits rouges. Au cours de l’année, plusieurs autres pleines Lunes rythment le calendrier lunaire, et toutes portent des noms différents : la pleine Lune du maïs, celle du castor, des fleurs ou encore la pleine Lune froide. De nombreux mythes, légendes et croyances sont associés à ces phénomènes naturels. La science a prouvé qu’il existe plusieurs bienfaits ou méfaits associés à la pleine Lune, quand d’autres n’ont aucun fondement. 

La pleine lune ne fait pas accoucher 

À l’approche du terme, certaines femmes enceintes placent beaucoup d’espoir dans la pleine lune : elle favoriserait l’accouchement. Plusieurs études statistiques ont montré une faible différence entre le nombre d’accouchements les jours de pleine lune et le reste du temps. À La Dépêche, Dominique Faurou, membre du conseil de l’ordre des sages-femmes de Haute-Garonne et sage-femme au CHU de Toulouse, explique qu’il n’y a aucun fondement à cette théorie. "Aucune étude scientifique n’a permis de le prouver", indique-t-elle. Selon elle, ces croyances reposent sur les similitudes entre les cycles lunaires et menstruels : les premiers durent environ 29 jours, et les seconds environ 28. Une étude récemment parue dans Science Advances, des chercheurs constatent que le cycle menstruel féminin est synchronisé, au moins en partie, avec la lune, mais que ce phénomène disparait au fur et à mesure, en partie à cause de l’exposition à la lumière artificielle la nuit. "Nous supposons que dans les temps anciens, les comportements reproducteurs humains étaient synchronisés avec la lune", estiment-ils. 

Un sommeil dégradé les soirs de pleine Lune

L’un des mythes au sujet de la pleine Lune est une réalité : elle nuit au sommeil. En 2020, des scientifiques suisses ont démontré que les soirs de pleine Lune, les phases de sommeil profond sont réduites de 30%. En somme, nous perdons environ 20 minutes de sommeil ces nuits là. Une autre recherche a décrypté ce phénomène : la Lune rayonne davantage dans ces moments, ce qui nous fait rester éveillé. Chez les populations n’ayant pas accès à l’électricité, les nuits peuvent être réduites de près d’une heure en cas de pleine Lune, contre environ 45 min pour les citadins.

Des taux de mortalité plus élevés ? 

Lorsqu’elle est pleine, la lune aurait aussi des conséquences sur le taux de mortalité. Les premiers concernés seraient les motards : d’après une étude canadienne, parue dans le British Medical Journal, les accidents mortels à moto augmentent de 5% les soirs de pleine Lune. Cette recherche est uniquement observationnelle, ses auteurs n’ont pas cherché les causes de ce chiffre plus élevé, mais ils soulèvent toutefois une hypothèse. La pleine Lune pourrait distraire les motards, qui seraient alors moins attentifs à la route et à leur conduite. 

Des liens plus forts avec la nature ?

La pleine Lune est incontestablement associé à un phénomène : les marées. Ces dernières sont le résultat de l’action de la lune et du soleil. En biologie et même pour les jardiniers amateurs, il est fréquent de s’intéresser au calendrier lunaire. Selon la position de la lune, il serait plus judicieux de faire certaines plantations. Le principe de biodynamie repose aussi en partie sur les phénomènes lunaires. Mais les études scientifiques sont encore trop peu nombreuses sur ces sujets. Si depuis la nuit des temps, l'Homme a prêté à la lune un rôle important, quoiqu'en dise la science, cela n'est probablement pas prêt de s'arrêter.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité