• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mélanome

Vrai ou faux ? 7 idées reçues sur le cancer de la peau décryptées

Alors que beaucoup de fausses idées circulent sur la question, Pourquoi docteur vous explique, avec le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues, comment éviter de développer un cancer de la peau. 

Vrai ou faux ? 7 idées reçues sur le cancer de la peau décryptées Albina Gavrilovic / istock.

  • Publié le 16.06.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les mélanomes cutanés, qui sont les plus graves des cancers de la peau, sont en augmentation constante depuis 50 ans, avec en moyenne 14 325 nouveaux cas et 1 773 décès chaque année.
  • Il y a un lien direct entre exposition aux rayons UV et cancer de la peau.

1/Je ne crains pas l’exposition au soleil car j’applique régulièrement des crèmes haute protection toutes les deux heures

FAUX - Chaque personne a son "capital solaire". La meilleure des protections est la protection vestimentaire avec des vêtements sombres. Il faut également : éviter les expositions de 12h à 16h ; mettre un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil ; utiliser une crème solaire d’indice 20 à 50+ adaptée à son type de peau sur les parties découvertes.

Attention à la prise de certains médicaments qui peuvent favoriser les coups de soleil (photosensibilisation).

2/Les séances d’UV en cabine de bronzage préparent la peau au soleil

FAUX - Le bronzage artificiel n’a pas d’effet protecteur et ne prépare pas la peau au bronzage. Au contraire, les UV artificiels reçus en cabine de bronzage ne font que s’ajouter à ceux reçus du soleil et augmentent le risque de cancer. La fréquentation des cabines de bronzage est fortement déconseillée.

3/Le risque n’est pas lié à la sensation de chaleur mais à l’intensité des rayons UV

VRAI - Méfiez-vous des fausses impressions de sécurité lorsqu’il fait plus frais, sous un ciel nuageux ou avec du vent comme en Bretagne par exemple, car les UV passent et brûlent la peau.

4/On doit consulter un dermatologue tous les ans

FAUX - Mais si on est un sujet "à risques", c’est-à-dire les personnes qui sont régulièrement exposées au soleil ou au froid, qui ont de nombreux grains de beauté ou un phototype de clair, c’est le dermatologue qui déterminera la fréquence des consultations.

En revanche, si une lésion apparaît sur votre peau ou vos muqueuses, une expertise dermatologique pourra être réalisée après éventuellement avis de votre médecin traitant.

5/Les peaux foncées sont moins à risque de cancer 

FAUX - Nombreux sont ceux qui pensent que les peaux foncées ou noires sont à l’abri des ravages du soleil. Or, si la prévalence du mélanome est moins élevée sur les peaux foncées, son pronostic est moins favorable.

6/Il suffit de faire opérer tous mes grains de beauté et je ne risquerai plus rien

FAUX - Les grains de beauté ont un risque de transformation cancéreuse entre 20 et 30 % ; la grande majorité des mélanomes apparaît sur une peau saine.

7/Il faut que je consulte un dermatologue en urgence car j’ai blessé un grain de beauté

FAUX - Traumatiser un grain de beauté n’entraîne pas sa dégénérescence en mélanome. Il est facile de blesser un nævus en relief sur les zones de friction ou de rasage, c’est un "bobo" comme un autre.

Par contre, l’apparition d’un grain de beauté différent de ses grains de beauté habituels, a fortiori s’il saigne spontanément, impose de consulter rapidement un dermatologue.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité