• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cognition

Un café noir contre les effets d'une nuit blanche : ce n’est pas une si bonne idée !

Si la caféine permet de tenir jusqu’au soir après une nuit courte, elle ne pourra pas nous empêcher d’accomplir nos tâches sans erreur, révèle une nouvelle étude.

Un café noir contre les effets d'une nuit blanche : ce n’est pas une si bonne idée ! Poike/iStock

  • Publié le 03.06.2021 à 12h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Après une mauvaise nuit, consommer de la caféine peut aider à rester éveiller et améliorer l'humeur... mais n'aura qu'un effet limité sur les performances cognitives.
  • Elle ne peut par exemple pas prévenir les erreurs médicales ou empêcher les accidents de voiture.

Vous avez pris l’habitude, après une insomnie ou une nuit blanche, de boire une grande tasse de café dans l’espoir qu’elle vous tienne éveillé jusqu’au soir ? Ce n’est pas forcément une bonne idée !

C’est ce que met en lumière une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Experimental Psychology : Learning, Memory, & Cognition, et dans laquelle des chercheurs ont évalué l'impact de la caféine après une nuit de privation de sommeil. Ils en concluent que la caféine n’a qu’un effet limité pour contrer les effets du manque de sommeil sur la cognition.

Pas d’effet miracle sur la cognition

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont demandé à 275 participants d’accomplir une tâche d'attention simple ainsi qu'une tâche plus difficile de "maintien de l'ordre". Celle-ci exigeait d'accomplir des tâches dans un ordre spécifique sans sauter ou répéter des étapes.

"Nous avons constaté que la privation de sommeil nuisait aux performances dans les deux types de tâches et que la caféine aidait les personnes à réussir la tâche la plus facile", explique Kimberly Fenn, professeure associée de psychologie au laboratoire du sommeil et de l'apprentissage de la Michigan State University. Cependant, la caféine n'a eu que peu d'effet sur les performances de la tâche de rangement pour la plupart des participants.

Pour la chercheuse, ces résultats montrent que "la caféine peut améliorer la capacité à rester éveillé et à se concentrer sur une tâche, mais elle ne contribue guère à prévenir le type d'erreurs de procédure qui peuvent être à l'origine d'erreurs médicales ou d'accidents de voiture".

Les conséquences du manque de sommeil

En plus de la somnolence, le manque de sommeil affecte à court terme la perception visuelle, entraîne des difficultés de concentration, un manque d’attention, des troubles de la mémoire ou encore des troubles de l’humeur. À long terme, les personnes ayant une importante dette de sommeil peuvent voire le métabolisme perturbé, souffrir d’hypertension artérielle et d’une diminution de leurs défenses immunitaires. Elles ont aussi plus de risque de souffrir d’une dépression.

Lorsqu’elle est consommée après une nuit trop courte, la caféine peut aider à réduire la somnolence, à augmenter l’énergie et peut même améliorer l’humeur. "Mais elle ne remplace absolument pas une nuit complète de sommeil, rappelle la Pr Fenn. Même si les gens ont l'impression qu'ils peuvent combattre le manque de sommeil avec de la caféine, leurs performances dans des tâches de haut niveau seront probablement encore altérées. C'est l'une des raisons pour lesquelles le manque de sommeil peut être si dangereux."

"Si nous avions trouvé que la caféine réduisait significativement les erreurs de procédure dans des conditions de privation de sommeil, cela aurait de larges implications pour les personnes qui doivent effectuer des procédures à enjeux élevés avec un sommeil insuffisant, comme les chirurgiens, les pilotes et les policiers. Au lieu de cela, nos résultats soulignent l'importance de donner la priorité au sommeil", conclut-elle.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES