• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Étude réalisée en Allemagne

C'est confirmé : le café aiderait bien à se concentrer après une mauvaise nuit

Une récente étude confirme un postulat de longue date : le café nous aiderait à mieux tenir après une nuit courte ou agitée. Plus précisément, il faciliterait la concentration et contribuerait à nous maintenir éveillés. 

C'est confirmé : le café aiderait bien à se concentrer après une mauvaise nuit Memorystockphoto

  • Publié le 25.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le café a un effet bénéfique sur les fonctions cognitives après des nuits écourtées.
  • Ces effets sont néanmoins éphémères.

Qui ne s'est jamais précipité sur une tasse de café après avoir mal dormi ? Incarnée par le cliché de l'étudiant qui bûche jusqu'à pas d'heure en soirée et qui carbure à la caféine la journée, cette boisson est en effet depuis longtemps associée à un antidote puissant pour contrer les effets soporifiques d'une nuit trop courte. Mais ces allégations sont-elles valables d'un point de vue scientifique ? 

Une recherche réalisée par des chercheurs de l'Institut de médecine aérospatiale de Cologne (Allemagne) sur 26 participants affirme que boire du café peut produire un impact positif sur les facultés cognitives. Plus précisément, l'étude s'est concentrée sur le manque de vigilance, le temps de réaction, la précision et la mémoire. 

Des effets bénéfiques... mais éphémères

L'étude a simulé une restriction du sommeil (cinq heures par nuit) sur une semaine de travail de cinq jours. Les participants ont été répartis de manière aléatoire dans des groupes buvant soit du café contenant 300 mg de caféine, soit du décaféiné. Pendant cinq jours, le sommeil de tous les participants a été limité à cinq heures par nuit. Chaque jour, leurs fonctions cognitives ont été évaluées.

Les effets positifs chez les volontaires qui ont consommé de la caféine se sont faits ressentir dès le troisième ou le quatrième jour de la semaine, notent les chercheurs. Toutefois, lors du cinquième et dernier jour, aucune différence n'a été observée entre les deux groupes. Cela suggère donc que les bénéfices du café sont réels, mais temporaires. 

"Des recherches antérieures suggèrent que la consommation aiguë de caféine peut réduire l'impact de la privation de sommeil sur les déficits d'attention et de fonction cognitive dans un contexte à court terme. Cette étude est l'une des premières à examiner si cet effet peut être traduit dans une situation réelle, où les boissons dotées de caféine sont couramment consommées chaque jour par des personnes souffrant de restriction chronique du sommeil. Notre étude indique qu'une consommation modérée de café peut atténuer certaines répercussions d'un sommeil réduit sur quelques jours, mais cela ne remplace pas une bonne nuit de sommeil à long terme", affirme Denise Lange, co-autrice de l'étude. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité