• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

PFAS

Exposition aux produits toxiques : le lourd tribut des pompiers américains

Les pompiers sont plus exposés que le reste de la population aux substances per- et polyfluoroalkylées, ou PFAS, des produits chimiques synthétiques, à cause de leur équipement de protection, de la mousse d'extinction d'incendie et aux matériaux en feu qu'ils rencontrent et qui libèrent des particules, qui peuvent être inhalées ou déposées sur l'équipement et la peau.

Exposition aux produits toxiques : le lourd tribut des pompiers américains Michael Stifter/iStock

  • Publié le 04.05.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les PFAS sont des substances qui se retrouvent dans des articles de tous les jours, comme l'électronique et la moquette.
  • Ils sont associés à de nombreux problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires et des cancers.
  • Des niveaux élevés d'acide perfluorododécanoïque, un PFAS, ont trouvé chez 80% des pompiers mais très peu dans le grand public.

Pompier est un métier dangereux. De nouvelles preuves scientifiques permettent de mieux saisir les risques pris par les soldats du feu. Une étude menée par des chercheurs de l’université Rutgers (États-Unis) sur les pompiers volontaires, qui représentent plus de 65% des services d'incendie américains, révèlent une surexposition aux substances chimiques per- et polyfluoroalkylées (PFAS) par rapport à la population générale. Les résultats ont été publiés le 2 avril dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health.

Des produits de tous les jours

Les PFAS sont des substances qui se retrouvent dans des articles de tous les jours, comme l'électronique et la moquette. Ils sont associés à de nombreux problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires et des cancers. “Plus de 95% de la population américaine sont exposés à ces produits qui se retrouvent dans leur organisme mais les pompiers y sont davantage exposés à cause de leur équipement de protection, la mousse d'extinction d'incendie et les matériaux en feu qu'ils rencontrent et qui libèrent des particules, qui peuvent être inhalées ou déposées sur leur équipement et leur peau”, avance Judith Graber, autrice principale de l’étude.

Les chercheurs ont interrogé 135 membres d'un service d'incendie volontaire du New Jersey sur leur mode de vie et les facteurs de risque de cancer avant de comparer les niveaux de neuf produits chimiques PFAS dans leur sang à ceux de la population générale. Ils ont utilisé les données de l’enquête nationale sur l’examen de la santé et de la nutrition (National Health and Nutrition Examination Survey) des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’agence fédérale de protection de protection de la santé publique qui suit l’état de santé de 5 000 Américains chaque année.

Concevoir une nouvelle mousse et de nouveaux vêtements

Les résultats ont révélé que les niveaux de deux des produits chimiques étudiés - l'acide perfluorododécanoïque (PFDoA) et l'acide perfluorodécanoïque (PFDA) - sont plus élevés chez les pompiers volontaires. “Nous avons trouvé des niveaux élevés de PFDoA chez 80% des pompiers mais très peu dans le grand public”, dévoile Judith Graber. Des résultats pas surprenants pour l’autrice qui note que “la principale cause de décès dans l'exercice de leurs fonctions chez les pompiers sont les crises cardiaques. Ils contractent et meurent aussi plus souvent que les autres de nombreux types de cancer.”

Pour les chercheurs, il est essentiel de repenser les protections des pompiers qui ne les protègent pas suffisamment. “Le principal pour un pompier est d'être protégé contre l'incendie. Mais, les produits chimiques utilisés dans la mousse d'extinction d'incendie et les vêtements de protection utilisés sont les mêmes depuis 40 ans. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les sources de ces produits chimiques et pour concevoir une mousse efficace et des vêtements de protection qui n'utilisent pas ces produits chimiques”, a-t-elle conclu.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité