• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Anxiété

Pour réduire le stress, réglez vos disputes avant de dormir !

La résolution d’une dispute entraîne une réduction, voire une disparition, de la réponse émotionnelle associée à ce désaccord permettant de réduire le stress et d’améliorer le bien-être.

Pour réduire le stress, réglez vos disputes avant de dormir ! AndreyPopov/iStock

  • Publié le 27.03.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les plus de 68 ans sont 40% plus susceptibles que les moins de 45 ans à déclarer leurs conflits comme résolus le jour où ils sont apparus.
  • Le stress chronique est dangereux pour la santé : il peut causer de nombreuses maladies et affaiblir le système immunitaire.

Dormir l’esprit tranquille améliore le bien-être. Pour éviter d’être tracassé et stressé au moment du coucher, le mieux est de résoudre ses conflits avant. Des chercheurs américains de l’université d’Oregon State ont découvert que cela permet de diminuer, voire d’éliminer, la réponse émotionnelle associée au désaccord et de réduire le stress pour améliorer le bien-être et la santé générale. Ils ont présenté les résultats de leur recherche le 10 janvier dans la revue The Journals of Gerontology

Le stress chronique, un ennemi santé

Résoudre vos arguments est très important pour maintenir le bien-être au quotidien, a résumé Robert Stawski, auteur principal de l'étude. Tout le monde vit du stress dans sa vie quotidienne. Vous n'empêcherez pas que des choses stressantes se produisent. Mais la mesure dans laquelle vous pouvez les lier, les mettre fin et les résoudre va certainement rapporter des bienfaits en termes de votre bien-être.” Le stress chronique est très mauvais pour la santé. En août 2019, des chercheurs sud-coréens ont rapporté que cela entraîne la mort de cellules dans l’hippocampe, une zone du cerveau associée notamment à la mémoire, et empêche la fabrication de nouveaux neurones. Il peut provoquer d’autres maladies comme la dépression et l’anxiété ou encore causer des problèmes physiques tels que les maladies cardiaques, un système immunitaire affaibli, des difficultés de reproduction et des problèmes gastro-intestinaux. 

Il est important, au quotidien, de s’atteler à réduire tout ce qui peut amener à augmenter les doses de stress. “Les facteurs de stress quotidiens, en particulier les petits inconvénients que nous avons tout au long de la journée, ont des effets durables sur la mortalité et peuvent entraîner d’autres affections comme des inflammations et une réduction de la fonction cognitive”, détaille Dakota Witzel, co-autrice de l’étude et chercheuse en développement humain à l’université d’Oregon State. 

Les plus âgés plus enclins à résoudre rapidement leurs conflits

Pour l’étude, les chercheurs ont utilisé les données de 2 000 personnes interrogées sur leurs sentiments et leurs expériences pendant huit jours consécutifs. Ils ont examiné les arguments utilisés et ceux qui ont été évité, notamment dans les cas où les personnes ont préféré ignorer un désaccord. Ils ont ensuite mesuré comment l'incident a affecté les émotions rapportées par le volontaire, à la fois le jour où cela s’est produit et le lendemain. 

Les volontaires qui sont parvenus à résoudre leur dispute le jour où celle-ci est intervenue ont rapporté environ moitié moins de réaction à propos de cet évènement par rapport à ceux qui n’ont pas réussi à trouver de solution à leur conflit. Plus frappant encore : les personnes qui ont réglé leur dispute le jour de leur survenue n’ont montré aucune réponse émotionnelle liée à celle-ci le lendemain alors que tous les autres en ont rapporté être encore préoccupé.

Faire un travail sur soi pour réduire les doses de stress

Les chercheurs ont également examiné les différences liées à l'âge en réponse aux conflits. Les résultats ont révélé que les plus de 68 ans sont 40% plus susceptibles que les moins de 45 ans à déclarer leurs conflits comme résolus le jour où ils sont apparus. Pour les chercheurs, les personnes âgées peuvent être plus motivées à minimiser les émotions négatives et à maximiser les émotions positives en raison de leur âge avancé, ce qui peut expliquer qu’ils soient plus enclins à résoudre rapidement leurs disputes. “Un résultat cohérent avec les théories existantes sur le vieillissement et les émotions”, écrivent les chercheurs. Ils pourraient également avoir plus d'expérience dans l’argumentation et ainsi être plus efficaces pour désamorcer ou éviter les conflits. “Si les personnes âgées sont vraiment motivées pour maximiser leur bien-être émotionnel, elles feront un meilleur travail, ou du moins un travail plus rapide, pour résoudre les facteurs de stress plus rapidement”, poursuit Robert Stawski.

Ces résultats ont conduit les chercheurs à estimer qu'il est préférable de faire un travail sur soi pour diminuer les conflits et ainsi réduire le stress quotidien qui peut être dévastateur pour la santé. “Bien que les gens ne puissent pas toujours contrôler les facteurs de stress qui entrent dans leur vie - et le manque de contrôle est en soi un facteur de stress dans de nombreux cas - ils peuvent travailler sur leur propre réponse émotionnelle à ces facteurs de stress, conclut Robert Stawski. Certaines personnes sont plus réactives que d'autres. Mais la mesure où vous pouvez atténuer le stress pour ne pas avoir cet impact rongeant sur vous au cours de la journée ou durant quelques jours aidera à minimiser l'impact potentiel à long terme.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité