• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca efficace contre les formes graves

Le vaccin d’AstraZeneca permettrait de réduire les formes graves de 94% et serait aussi très efficace chez les patients âgés.

Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca efficace contre les formes graves Choreograph/iStock

  • Publié le 27.02.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le risque d’hospitalisation des personnes vaccinées de plus de 80 ans aurait baissé de 81% en moyenne.
  • Les effets secondaires observés après la vaccination seraient bénins, temporaires et surtout présents chez les jeunes patients.

Les formes graves de la Covid-19 ont diminué de 94% chez les patients Ecossais ayant bénéficié du vaccin d'AstraZeneca. C’est le résultat d’une étude préliminaire de l'université d'Edimbourg. Ce pourcentage est de 85% pour les personnes vaccinées avec le produit de Pfizer. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont analysé les données de sécurité sociale des 20% de la population de ce pays qui ont été vaccinées. L’autre enseignement des scientifiques écossais est que les vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer seraient aussi efficaces chez les patients plus âgés. En effet, le risque d’hospitalisation des personnes vaccinées de plus de 80 ans aurait baissé de 81% en moyenne. Et ce, pour la Covid-19 et le variant britannique. 

“Il faut prendre quelques mesures de bon sens”

En France, les médecins de ville ont désormais le droit d’administrer le vaccin d’AstraZeneca aux patients entre 50 et 64 ans, atteints de comorbidités. Selon le professeur Alain Fischer, coordinateur de la campagne de vaccination dans l’hexagone, les données de tolérance de celui-ci seraient aussi rassurantes : les effets secondaires observés après la vaccination seraient bénins, temporaires et surtout présents chez les jeunes patients. Au sujet de ce vaccin AstraZeneca, Alain Fischer estimait, le 18 février dernier au micro d’Europe 1,  que : “En terme de tolérance (...) chez sujets jeunes il provoque plus souvent un syndrôme disons pseudo-grippal” et d’ajouter : “il faut prendre quelques mesures de bon sens : étaller les dates de vaccination, prendre du paracétamol pour les jeunes.

AstraZeneca ne s’engage pas sur les livraisons de ses vaccins

En janvier dernier, AstraZeneca avait annoncé un retard de la livraison de ses doses à l’Union Européenne pour le premier trimestre 2021 : 40 millions de doses seulement sur les 120 millions qui avaient été promises. Un coup dur pour tous les pays membres qui comptaient aussi sur cette livraison pour atteindre leurs objectifs de vaccination. Pascal Canfin, eurodéputé et président de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, était l’invité d’Europe 1 ce vendredi 26 février. La veille, il avait auditionné sept patrons de laboratoires au sujet de leur production de vaccins. Il a assurmé que le patron du laboratoire AstraZeneca, Pascal Soriot, "a encore été incapable de s'engager formellement au fait que son laboratoire respectera les engagements pris pour le deuxième trimestre, à savoir livrer 180 millions de doses sur mars-avril-mai, et donc de quoi vacciner au moins 90 millions d'Européens". Jusqu’à présent, 2 712 800 personnes ont reçu la première dose de l’un des vaccins en France, selon Santé publique France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité