• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondages

Vaccination contre la covid-19 : les séniors et l'ensemble de la population de plus en plus favorables

Seuls 33% des séniors de plus de 75 ans refusent de se faire vacciner contre la Covid-19, ou sont encore indécis. Dans l'ensemble de la population, l'adhésion à la vaccination progresse.

Vaccination contre la covid-19 : les séniors et l'ensemble de la population de plus en plus favorables Choreograph / Istock.

  • Publié le 19.02.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Deux séniors sur trois sont prêts à se faire vacciner contre la Covid-19
  • 61% des Français adhèrent aujourd'hui à l'idée de la vaccination

Selon une enquête de l’entreprise Bluelinea, 33% des séniors de plus de 75 ans refusent de se faire vacciner contre la Covid-19, ou sont encore indécis. Parmi les 455 personnes interrogées, 67% se déclarent être prêts à se faire vacciner contre le coronavirus, et 73% de ceux qui acceptent n’y arrivent pas (seulement 27% des séniors consentants ont à ce jour reçu leur première injection, NDLR).

61% des Français sont prêts à se faire vacciner

Plus globalement, la tendance favorable à la vaccination contre le coronavirus, initiée il y a quelques semaines, prend de l’ampleur au sein de l’ensemble de la population française. "L’intention de vaccination a progressé de près de moitié : désormais, 61% des Français sont prêts à se faire vacciner", selon un nouveau sondage Odoxa, réalisé pour France Info et le Figaro. En revanche, l’action du gouvernement sur la vaccination est toujours critiquée par les trois-quarts des Français, qui ne la jugent notamment ni "efficace" (72%) ni "claire" (74%).

Auto-isolement selon un critère de fragilité

Face à ces chiffres, des membres du conseil scientifique se disent favorables à un auto-isolement des plus âgés. Ils écrivent ainsi dans The Lancet que "la fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait bien être continuellement repoussée puisque de nouveaux variants émergent". Et jugent qu’en vertu d’un contrat social, "les plus jeunes générations accepteraient la contrainte de mesures de prévention (comme les masques, la distance physique), à la condition que les groupes les plus âgés et les plus vulnérables adoptent non seulement ces mesures-là mais aussi d’autres, plus spécifiques (comme l’auto-isolement selon un critère de fragilité), afin de réduire leur risque d’infection."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité