• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancers féminins

Cancer de l’utérus : bientôt un dépistage avec un simple test urinaire ?

Des chercheurs ont mis au point un outil capable de détecter le cancer de l’endomètre dans l’urine ou les écoulements vaginaux. Il permet de compléter les techniques actuelles de dépistage, jugées trop invasives. 

Cancer de l’utérus : bientôt un dépistage avec un simple test urinaire ? ElMiguelacho/istock

  • Publié le 13.02.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cancer de l'endomètre est diagnostiqué à travers une échographie suivie d'une biopsie, un examen invasif
  • Un test de dépistage de ce cancer analysant l'urine et les sécrétions vaginales a donné des résultats fiables

Une nouvelle méthode de dépistage, moins invasive que la biopsie, mais tout aussi fiable : des chercheurs de l’université de Manchester ont créé un test urinaire pour détecter le cancer de l’utérus. Dans la revue spécialisée Nature Communications, ils présentent ce nouvel outil : le diagnostic est établi grâce à l’analyse au microscope de l’échantillon. 

Un test moins douloureux pour les femmes 

L’étude a été réalisée grâce à un échantillon de 216 femmes : la moitié d’entre elles était atteinte d’un cancer de l’endomètre, l’autre moitié souffrait de saignements non-expliqués post-ménopause. Ces écoulements de sang sont l’un des principaux symptômes de la maladie. Le nouvel outil a montré une fiabilité importante : parmi les femmes déjà diagnostiquées d’un cancer de l’endomètre, le test était positif dans 91,7% des cas. Pour celles non-atteintes, le résultat était négatif dans 88,9% des cas. "Les femmes testées positives avec cet outil pourraient bénéficier de davantage d’investigations, et celles testées négatives pourraient être rassurées, sans avoir besoin de passer un examen déplaisant, invasif, anxiogène et nécessitant des procédures onéreuses", souligne Emma Crosbie, directrice de cette étude, dans un communiqué. Le test permet d’obtenir un résultat à partir de l’urine mais aussi grâce aux sécrétions vaginales. Les échantillons pourraient être collectés à la maison, ce qui faciliterait davantage l'acceptation du dépistage. 

Comment est diagnostiqué le cancer de l’endomètre ?

Aujourd’hui, le diagnostic de ce cancer est réalisé en deux étapes : d’abord une échographie pelvienne est prescrite pour détecter un éventuel épaississement de l’endomètre, signe potentiel de la maladie. Lorsque c’est le cas, les médecins pratiquent une biopsie, qui consiste à prélever un échantillon d’endomètre pour l’analyser. D’après les chercheurs britanniques, cet examen est généralement effectué grâce à un télescope pour examiner l’intérieur de l’utérus. Dans 31% des cas, les femmes doivent toutefois le refaire à cause de problèmes techniques ou de douleurs trop importantes. 

Qu’est-ce que le cancer de l’utérus ?

Aussi appelé cancer de l’endomètre, ce type de cancer est différent de celui du col de l’utérus, car il touche le revêtement de la paroi de l’utérus. Quatrième cause de cancer chez la femme en France, il concerne particulièrement celles qui sont ménopausées. D’après l’Institut national du cancer, le diagnostic est réalisé en moyenne à l’âge de 68 ans. Ce nouvel outil pourrait permettre de faciliter la détection de ce cancer et de mieux le soigner : lorsqu’il est pris en charge suffisamment tôt, les chances de survie sont élevées, mais 20% des femmes sont déjà à un stade avancé lorsque la maladie est diagnostiquée. Pour elle, le taux de survie a cinq ans est de 15%. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité