• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bilan de l'agence de la biomédecine

Covid-19 : baisse de 25% des greffes en France en 2020

Face à la pandémie de Covid-19, l’agence de biomédecine dresse le bilan de 2020, puis préconise de "continuer les greffes d’organes présentant un caractère d’urgence, et de les différer dans les autres cas".

Covid-19 : baisse de 25% des greffes en France en 2020 peterschreiber.media / iStock.

  • Publié le 12.02.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La baisse d’activité a été moins sensible pour les organes pour lesquels il n’existe pas de traitement de suppléance
  • Les greffes de cœur ont connu une baisse d’environ 13%, celles du rein de 29% et celles du pancréas de 60%
  • La baisse observée pour les greffes de foie est de 17% et de 26% pour celles du poumon

En 2020, 4417 greffes ont été possibles, via 1355 donneurs décédés et 400 donneurs vivants, et "grâce au travail quotidien des personnels hospitaliers impliqués, dans des conditions difficiles", rapporte l'agence de la biomédecine.

Cœur, rein, pancréas... Baisse globale du nombre de greffes

Par comparaison avec 2019, il y eu une réduction de 25% du nombre total de greffes en France. La baisse d’activité a été moins sensible pour les organes pour lesquels il n’existe pas de traitement de suppléance : le cœur a ainsi connu une baisse d’environ 13%, le rein de 29% et le pancréas de 60%. Le recul observé sur le foie est de 17% et de 26% pour le poumon. Les greffes à partir de donneurs vivants ont diminué de 24%.

Face à la pandémie de covid-19, l’agence de la biomédecine préconise de "continuer les greffes d’organes présentant un caractère d’urgence, et de les différer dans les autres cas". Elle poursuit : "les greffes rénales seront donc ainsi temporairement suspendues, à l’exception des greffes rénales pédiatriques et des greffes rénales combinées". Elle rappelle aussi "la nécessité de poursuivre les prélèvements de tissus."

"Le prélèvement de tissus a été très lourdement affecté par le premier confinement"

En 2020, l’activité de prélèvement de cornées a reculé de 27% par rapport 2019, avec 4614 cornées prélevées en 2020 contre 6333 en 2019. Cette baisse de l’activité de prélèvement de cornées a été particulièrement marquée au mois d’avril 2020. "L’activité de prélèvement de tissus a donc été très lourdement affectée par le premier confinement. Nous notons également un léger recul du nombre d’inscriptions en liste d’attente cornée", commentent les experts.

Enfin, l’opposition de la population au don d’organes a légèrement augmenté, passant d’un taux de refus de 30,5% en 2019 à 33% en 2020.

7 390 patients infectés par le SARS-Cov-2

Au 8 février 2021, l’Agence recense 7 390 patients infectés par le SARS-Cov-2 : 1784 patients transplantés rénaux (4% des transplantés rénaux) et 5 606 patients dialysés (11% des dialysés). 0n recense 266 décès en transplantation rénale (15%) et 881 en dialyse (16%) dont la cause est considérée comme liée au SRAS-Cov2.

"La crise sanitaire est une épreuve pour tous, et notamment pour les patients greffés ou en attente d’une greffe. Mais nous en tirerons des enseignements pour l’avenir : dans le domaine du prélèvement et de la greffe d’organes, elle a déjà contribué à renforcer la transparence, la démocratie sanitaire et le sens du collectif", conclut madame Cortot-Boucher, directrice générale de l’agence de la biomédecine.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité