• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pyschologie

Anticiper le pire est-il utile ?

Anticiper le pire est une réaction physiologique qui nous permet de nous préparer en cas de danger.

Anticiper le pire est-il utile ? Grandfailure/iStock

  • Publié le 30.01.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Imaginer un risque avant même d'y être confronté n'est pas anormal ou absurde, mais bel et bien naturel. Notre cerveau est programmé pour nous permettre de rester en vie et donc de repérer les dangers potentiels dans l'environnement.

Pourquoi s'imagine-t-on les pires scénarios ?

Notre tendance naturelle à envisager les mauvaises nouvelles, avoir peur d'une situation inconnue, stresser en cas de changements ou d'incertitudes est un mécanisme naturel qui nous permet de rester en vie.

En cas de menace réelle ou imaginaire, notre cerveau active une série de réponses neurobiologiques et hormonales qui nous permet de se préparer au pire et surtout faire preuve de créativité pour s'en sortir. Elle démarre par l'élaboration d'un scénario plus ou moins catastrophique, qui déclenche des réactions physiologiques comme la sécrétion d'adrénaline, l'accélération du rythme cardiaque et de la respiration, une sensation de chaleur ou une augmentation de la transpiration.

Est-ce bénéfique d'envisager le pire ?

Être confronté à sa peur ou imaginer des scénarios catastrophes serait en réalité très utile pour mieux appréhender ses émotions et résister en cas de stress réel. D'après certaines études, regarder des films d'horreur ou se confronter à des sensations fortes dans les parcs d'attractions permettrait d'accepter une réalité difficile plus facilement.

En période de pandémie et de crises sanitaires, où l'incertitude prédomine, ceux qui sont capables de se préparer au pire sont peut-être ceux qui résistent le mieux à l'adversité et savent vivre au présent.

Source : Scrivner C, Johnson JA, Kjeldgaard-Christiansen J, Clasen M. Pandemic practice: Horror fans and morbidly curious individuals are more psychologically resilient during the COVID-19 pandemic. Pers Individ Dif. 2021 Jan 1;168:110397. doi: 10.1016/j.paid.2020.110397. Epub 2020 Sep 15. PMID: 32952249; PMCID: PMC7492010.

En savoir plus : "Décider en toute connaissance de soi" de Philippe Damier, éditions Odile Jacob

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité