• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Fichier d'information

«SI Vaccin Covid» (Système d'Information Vaccin Covid) : toutes les réponses à vos questions

Le 25 décembre dernier, les autorités ont annoncé par décret la création du fichier SI Vaccin Covid (Système d'Information Vaccin Covid), soulevant de nombreuses questions. 

\ Dejan_Dundjerski / istock.

  • Publié le 15.01.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Nom, prénom, date de naissance, numéro de sécurité sociale, âge, antécédents médicaux, vaccin administré, bras piqué… Toute personne qui va se faire vacciner contre la Covid-19 doit répondre à un questionnaire. Ces données de santé sont ensuite inscrites dans un fichier, le SI Vaccin Covid. Si l’on refuse de fournir ces informations, le vaccin n’est pas administré.

A quoi va servir ce fichier ?

L’objectif est d’assurer la bonne tenue de la campagne vaccinale et le suivi des patients. En cas de problème, on peut facilement retrouver son origine.

Par qui ces données de santé seront-elles exploitées ?

Les soignants ayant pratiqué le vaccin, les agents de la Cnam et l’Ansm. Rien à voir avec les plateformes privées de prise de rendez-vous, donc.

Combien de temps seront-elles conservées ?

Les informations resteront dans le fichier pendant 30 ans.

Que pense la CNIL du fichier SI Vaccin Covid?

La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés de France) a émis un avis favorable concernant ce fichier, à condition que le secret médical soit respecté.

Ces données de santé peuvent-elles servir à la création d’un passeport vaccinal ?

Non, selon le ministère de la Santé.

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 247 167 personnes ont  été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires : les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée ; l’ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ; les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ; les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ; les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées. La campagne de vaccination s’ouvrira dès le 18 janvier prochain à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité