• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Transmission silencieuse

Covid-19 : 1 contamination sur 2 vient d’un patient asymptomatique

Une nouvelle étude publiée dans JAMA Open Network révèle que les porteurs silencieux du virus sont à l’origine de la majorité des cas de Covid-19.

Covid-19 : 1 contamination sur 2 vient d’un patient asymptomatique Powerofflowers/iStock

  • Publié le 13.01.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Ces nouveaux résultats montrent que 35 % des cas de transmission proviendraient de ces personnes présymptomatiques, et 24 % de personnes asymptomatiques, qui ne développeront jamais les symptômes de la Covid-19.
  • Pour les chercheurs, il est donc indispensable de respecter les gestes barrière, mais aussi de tester massivement les personnes ne semblant pas malades, afin de les isoler avant qu'elles ne transmettent le virus.

À quel point les porteurs asymptomatiques du SARS-CoV-2 contribuent-ils à la propagation de l’épidémie de Covid-19 ? Cette question taraude les chercheurs du monde entier depuis près d’un an maintenant.

Une nouvelle étude appelée "Trusted Source" et publiée dans le journal JAMA Open Network apporte une réponse, guère optimiste. Selon ses auteurs, plus de la moitié de toutes les transmissions de la Covid-19 sont causées par des personnes présymptomatiques, c’est-à-dire n’ayant pas encore développer de symptômes, ainsi que par des personnes asymptomatiques, qui n’en développent jamais.

59 % des contaminations dues à des porteurs silencieux du virus

Dans le détail, ce sont 59 % des contaminations qui sont le fait de porteurs silencieux du virus.

De précédentes études avaient montré que le SARS-CoV-2 peut incuber pendant 14 jours. Durant cette période, le virus peut se répliquer suffisamment pour qu'une personne puisse commencer à le transmettre avant que des symptômes ne se développent. Ainsi, même s'il faut du temps avant qu'une personne ne développe des symptômes visibles, elle peut toujours porter et transmettre le virus à d'autres personnes. Ces nouveaux travaux montrent qu’environ 35 % des cas de transmission proviendraient de ces personnes présymptomatiques, qui n’ont pas encore développé de symptômes mais qui le feront prochainement.

Près de 24 % des cas de transmission seraient quant à eux dus à des personnes asymptomatiques, qui ne présentent jamais de symptômes.

Tester aussi les personnes qui ne sont pas malades

Pour les chercheurs, ces résultats montrent bien que l'identification et la mise en quarantaine des patients symptomatiques ne sont pas des mesures suffisantes pour contrôler la transmission du virus. Ils plaident pour l’application de mesures strictes de santé publique (port du masque, lavage régulier des mains, distanciation sociale), ainsi que pour le déploiement stratégique et à grande échelle de tests auprès des personnes qui n’ont de symptômes. Cela pourrait permettre d'identifier et d'isoler un plus grand nombre de personnes qui sont porteuses du virus sans le savoir et qui le propagent auprès de leurs proches.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES