• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : les asymptomatiques quatre fois moins contagieux

Les symptômes engendrés par une infection à la Covid-19 rendraient les patients quatre fois plus contagieux que ceux, contaminés, qui ne présentent aucun symptôme.

Covid-19 : les asymptomatiques quatre fois moins contagieux Artem Zakharov/iStock

  • Publié le 23.12.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le risque de contagion est 3,85 fois plus élevé au contact d’une personne symptomatique par rapport à un patient asymptomatique
  • Ces résultats confirment une autre étude selon laquelle les contacts d'un patient symptomatique ont 12,8% de chances d'être contaminés contre 3,5% pour ceux d'un patient asymptomatique

Avoir ou non des symptômes de la Covid-19 n’est pas sans conséquence. Une étude menée à Singapour révèle que les personnes qui présentent des symptômes sont près de quatre fois plus contagieux que les asymptomatiques. Les résultats ont été publiés le 18 décembre dans la revue The Lancet.

3,85 fois plus de risque pour les cas contacts de personne symptomatiques

Les chercheurs ont fondé leur étude sur l’analyse des données de dépistage collectées à Singapour où il y a un important traçage des cas contacts. Des tests fréquents sont réalisés auprès des travailleurs et s’ils se révèlent positifs, tous les cas contacts du malade sont testés et mis en quarantaine en cas de positivité. Les auteurs de l’étude ont concentré leur recherche sur les cas contacts isolés entre le 1er août et le 11 octobre et ont séparé les cas contacts de personnes symptomatiques des patients asymptomatiques.

Au total, 628 personnes atteintes de la Covid-19 ont été incluses dans cette analyse. Ensuite, 3 790 personnes étaient des cas contacts et ont été mises en quarantaine. Au total, 89 d’entre eux (soit 2%) ont contracté le virus. Parmi eux, 50 étaient cas contact d’une personne asymptomatique, soit 56%, et 39 (44%) étaient contact d’une personne avec des symptômes. Les chercheurs ont ensuite révélé que le risque de contagion est 3,85 fois plus élevé pour les cas contact d’une personne symptomatique par rapport à un contaminé asymptomatique. “Nos résultats suggèrent que les personnes atteintes de la Covid-19 asymptomatique sont infectieuses mais pourraient être moins infectieuses que les cas symptomatiques”, ont écrit les chercheurs.

Orienter les politiques publiques

Ces travaux confirment les conclusions d’une précédente étude menée par des chercheurs britanniques de l’Imperial College de Londres. Selon celles-ci, les cas contacts d'un patient symptomatique ont 12,8% de chances d'être contaminés contre 3,5% pour les contacts d'un patient asymptomatique et 9% pour les patients pré-symptomatiques, c’est-à-dire un malade du Covid-19 dont les symptômes ne sont pas encore apparus. Une bonne nouvelle en vue de la prochaine campagne de vaccination. Le vaccin développé par Pfizer affiche une efficacité de 95% “pour prévenir les formes symptomatiques légères à modérées de Covid-19”.

Les auteurs de la nouvelle étude estiment que ces résultats doivent être pris en compte pour mener à bien la lutte contre l’épidémie. “Ces résultats suggèrent que lorsque les ressources le permettent, le traçage des contacts devrait rechercher de manière proactive les personnes atteintes de Covid-19 asymptomatique car elles peuvent transmettre des maladies et devront être contenues si un objectif de politique nationale est de minimiser les cas et la transmission, écrivent-ils. Cependant, si les ressources sont limitées, il pourrait être plus efficace de réduire la transmission au niveau de la population en concentrant la recherche des contacts sur les personnes symptomatiques qui sont faciles à identifier.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité