• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Et si le masque et les gestes barrière étaient suffisants pour que les étudiants retrouvent sans risque les bancs des facs ?

Le port du masque, le respect des distanciations sociales et des tests de routine à l’université permettraient de prévenir 96% des infections possibles des étudiants contre seulement 63% avec des mesures de fermeture des établissements et des cours à distance.

Et si le masque et les gestes barrière étaient suffisants pour que les étudiants retrouvent sans risque les bancs des facs ? kzenon/iStock

  • Publié le 14.01.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Combiner port du masque, distanciation sociale et tests de routine à l’université pourrait “faire aussi bien” pour limiter la propagation du virus que les vaccins.
  • Le simple respect du port du masque et de la distanciation sociale préviendrait 87% de nouvelles infections.

Cette étude interroge sur les mesures prises pour lutter contre l’épidémie dans le milieu étudiant. Des épidémiologistes américains de l’université de Case Western Reserve ont montré que la combinaison de trois stratégies de prévention de base contre la Covid-19 est plus efficace pour limiter la propagation du virus que la fermeture pure et simple des établissements. Les résultats ont été présentés le 21 décembre la revue Annals of Internal Medicine.

Port du masque et distanciation sociale, 87% d’infections en moins 

Selon les chercheurs, combiner port du masque, distanciation sociale et tests de routine à l’université pourrait “faire aussi bien” pour limiter la propagation du virus que les vaccins. La mise en place de des mesures permettrait de prévenir 92% à 96% des infections possibles alors que la fermeture des universités ne réduirait les infections que de 63%. Le simple respect du port du masque et de la distanciation sociale apparait également plus efficace que la fermeture de ces établissements et préviendrait 87% de nouvelles infections. Par ailleurs, le seul respect de la distanciation sociale ne permettrait de réduire que de 16% des infections. Mais tous ces chiffres sont valables si les mesures sont respectées à 100%, précisent les chercheurs.

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont étudié 24 combinaisons de 4 stratégies de préventions : distanciation sociale, port du masque, test de dépistage et isolement. Ils ont pris en compte les interactions entre les étudiants, les professeurs et les personnels administratifs. À l’aide d’un modèle de simulation informatique, ils ont pu simuler les interactions entre les personnes de ces trois groupes pendant un semestre d’une université avec 5 000 étudiants et 1 000 professeurs.

Un système hybride

Pour être le plus efficace possible, en sachant que les mesures barrières ne pourront être respectées à 100%, les chercheurs préconisent la mise en place d’un système hybride dans les universités. “Alors que les États ont commencé à proposer la vaccination aux professionnels de santé, aux intervenants de première ligne et aux établissements de soins de longue durée, il est peu probable que la plupart des étudiants, des professeurs et du personnel universitaire se voient proposer un vaccin avant la fin du printemps, concluent les chercheurs. L'engagement en faveur du port du masque et de la distanciation sociale doit donc être renforcé en faveur d’une réduction de la taille des classes et d’un système éducatif hybride, avec une partie des cours en présentiel et un campus ouvert pendant ce semestre.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité