Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Manger des fruits entiers réduirait le risque de diabète

Selon une étude américaine, la consommation de fruits entiers, en particulier de myrtilles, de raisins et de pommes, réduirait le risque de diabète de type 2. Les jus de fruits auraient l'effet inverse.

Manger des fruits entiers réduirait le risque de diabète Joe Songer/AP/SIPA

  • Publié 30.08.2013 à 14h02
  • |
  • |
  • |
  • |


La consommation de fruits entiers réduirait le risque de diabète de type 2. C'est la conclusion étonnante d'une étude américaine publiée hier dans le British Medical Journal (BMJ). En effet, les fruits, et en particulier les myrtilles, raisins et pommes, ont des vertues jusque-là insoupçonnées.

Pour parvenir à ce résultat, Isao Muraki, de la Harvard School of Public Health à Boston, et ses collègues américains, britanniques et singapouriens ont étudié les données issues de trois études de cohorte réalisées sur des adultes américains, entre 1984 et 2009. Ils ont inclus 187 382 participants, ce qui représente 3 464 641 personnes-années.
Pour savoir quels fruits étaient les plus vertueux pour la santé, ces scientifques ont étudié différentes variétés : raisins, pêches, prunes, abricots, pruneaux, bananes, melons, pommes, poires, oranges, pamplemousses, fraises et myrtilles. Les jus de fruits ont également été inclus.
Durant l'expérience, les participants ont répondu tous les quatre ans à des questionnaires reprenant leurs habitudes alimentaires, pour chaque fruit. Ils devaient renseigner la portion standardisée consommée pour chacun d'entre eux.
D'après les résultats obtenus, 12 198 personnes (6,5 % de la cohorte) ont affirmé avoir développé un DT2 durant le suivi. Et la conclusion de ces chercheurs est sans appel.
L'analyse des données indique en effet que le risque de développer un diabète de type 2 est réduit de 26 % pour chaque prise de trois portions par semaine de myrtilles par rapport à une personne qui consomme moins d'une portion par mois.
De plus, ce risque serait également réduit de 12 % pour les raisins et de 7 % pour les pommes. 
Mais pour ceux qui raffolent des jus de fuits, pas de quoi se rejouir. Car selon l'équipe de chercheurs, à l'inverse, la consommation de jus de fruits au moins cinq à six fois par semaine est associée à un risque majoré de développer la maladie de 8 % par rapport à une personne qui en boit moins d'une fois par semaine.

Quoi qu'il en soit, cette étude n'est pas la première qui vante les bénéfices pour la santé des fruits. Une étude suédoise publiée le 21 août confirmait l'effet bénéfique d'une consommation de fruits sur le risque d'anévrisme de l'aorte abdominale et de son éventuelle rupture.
Dans cette recherche, les participants qui avaient mangé l'équivalent de plus de deux fruits de taille moyenne par jour, ont vu leur risque d'anévrisme diminuer de 25 % par rapport à ceux qui prenaient moins de 5 fruits par semaine. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité