• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vie conjugale

Divorcer est (parfois) mauvais pour la santé

Les personnes ayant divorcé récemment ont une moins bonne santé mentale et physique que la moyenne. Mais pour certains, la séparation est en revanche bénéfique.

Divorcer est (parfois) mauvais pour la santé fizkes/ISTOCK

  • Publié le 01.12.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une étude montre une dégradation de la santé physique et mentale des personnes récemment divorcées
  • Néanmoins les hommes jeunes et ayant une bonne situation sont à l'inverse en meilleure forme après un divorce

Une séparation est généralement un moment difficile, et les statistiques le prouvent. Une étude publiée dans Frontiers in Psychology, et réalisée par des chercheurs de l’université de Copenhague, montre que la santé psychologique et physique des personnes ayant récemment divorcé est dégradée.

Des divorces "immédiats"

Les précédentes recherches menées sur le sujet se sont intéressées aux conséquences à long terme du divorce. Cette fois, les chercheurs danois se sont concentrés sur ses effets immédiats. Généralement, plusieurs mois s’écoulent entre une séparation et l'acte officiel de divorce. "Nous avons pu étudié des personnes qui ont bénéficié d’un divorce ‘immédiat’ au Danemark, en moyenne, il leur a été accordé dans les 5 jours après la demande", explique Gert Hald, de l’université de Copenhague au Danemark. Au total, 1856 personnes ayant divorcé récemment ont été interrogées : elles ont rempli des questionnaires sur leur santé et leur séparation. "La santé mentale et physique des divorcés était significativement moins bonne juste après le divorce, en comparaison à la population en général", souligne le Dr Soren Sander, de l’université de Copenhague et co-auteur. 

Les conflits : un facteur de dégradation de la santé mentale 

Les chercheurs ont observé des différences entre les personnes divorcées lorsqu'ils ont pris en compte certains critères. Dans leur étude, ils expliquent que les hommes jeunes, gagnant bien leur vie, avaient généralement une meilleure santé physique après leur séparation. Le fait d’avoir des enfants, un nouveau partenaire ou d’avoir déjà divorcé précédemment garantissait une meilleure santé mentale après le divorce. En revanche, "quel que soit le genre de la personne, un plus grand nombre de disputes liées au divorce était associé à une moins bonne santé mentale", précise le Dr Soren Sander.

Un outil numérique pour accompagner les personnes divorcées

Pour les scientifiques danois, cette recherche doit permettre de mieux accompagner les personnes divorcées. D’après eux, cela pourrait permettre d’empêcher certaines conséquences de ces séparations comme la diminution de la productivité au travail, les arrêts maladie, les visites chez un médecin ou le recours à des services médicaux. Ils estiment que la mise en place d’un accompagnement de visu ou de manière digitale pourrait être efficace pour réduire les effets du divorce sur la santé mentale et physique. Récemment, ils ont mis au point un outil numérique, appelé "Coopérer après le divorce", pour aider les personnes récemment divorcées. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité