• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Brachyspira

Syndrome du côlon irritable : on a peut-être trouvé la bactérie responsable

Un genre de bactérie intestinale nommé Brachyspira pourrait être responsable des douleurs et des troubles digestifs du syndrome du côlon irritable. Une découverte qui pourrait mener vers de nouveaux traitements.

Syndrome du côlon irritable : on a peut-être trouvé la bactérie responsable Domepitipat/iStock

  • Publié le 28.11.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des biopsies du mucus intestinal de 62 patients souffrant du syndrome du côlon irritable ont révélé la présence d'un genre de bactéries pathogènes appelé Brachyspira
  • Brachyspira serait présent dans l'intestin d'une personne sur trois souffrant du syndrome du côlon irritable

Bien que fréquent et sans gravité, le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble du fonctionnement de l’intestin qui occasionne une gêne importante et dégrade la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Occasionnant des douleurs abdominales et de la diarrhée, de la constipation, ou une alternance de diarrhée et de constipation, il reste encore aujourd’hui un mystère pour les scientifiques. On ignore encore en partie les mécanismes de son apparition.

Une nouvelle étude publiée par la revue Gut apporte des réponses et avec elles, l’espoir d’un traitement. Selon ses auteurs, des chercheurs de l’université de Göteborg (Suède), un genre de bactéries intestinales appelées Brachyspira serait liée au syndrome du côlon irritable, en particulier la forme qui provoque la diarrhée.

Une bactérie présente chez un patient atteint du SCI sur trois

Le genre bactérien pathogène Brachyspira n'est généralement pas présent dans la flore intestinale humaine. Dans le cas du syndrome du côlon irritable, les bactéries seraient présentes sous la couche de mucus protégeant la surface intestinale des bactéries fécales.

"Contrairement à la plupart des autres bactéries intestinales, Brachyspira est en contact direct avec les cellules et couvre leur surface. J'ai été immensément surprise de constater que nous trouvions de plus en plus de Brachyspira chez les patients atteints du SCI, mais pas chez les personnes en bonne santé", explique Karolina Sjöberg Jabbar, autrice principale de l’étude.

Plutôt que de réaliser des analyses d'échantillons fécaux, les scientifiques ont plutôt analysé les protéines bactériennes dans le mucus des biopsies prélevées dans l'intestin de 62 patients souffrant du syndrome du côlon irritable et de 31 volontaires sains.

19 des 62 patients atteints du SCI (soit 31 %) ont présenté un Brachyspira dans leur intestin, mais la bactérie n'a été trouvée dans aucun des échantillons des volontaires sains. Brachyspira était particulièrement fréquent chez les patients atteints de SCI et souffrant de diarrhée. Cela suggère que la bactérie "pourrait être présente chez environ un tiers des personnes atteintes du SCI", estiment les chercheurs.

Les chercheurs souhaitent désormais confirmer ce lien entre Brachyspira et le SCI dans une étude plus large, et déterminer si ce sont bien ces bactéries pathogènes qui provoquent les symptômes. "Nos conclusions pourraient ouvrir de toutes nouvelles perspectives pour traiter et peut-être même guérir certains patients atteints du SCI, en particulier ceux qui ont la diarrhée", affirme Magnus Simrén, professeur de gastroentérologie à l'Académie Sahlgrenska de l’université de Göteborg, qui a participé aux travaux.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité