Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition, probiotique

Colon irritable : une bactérie probiotique comme antidouleur

Une bactérie probiotique semble à même de réduire de la douleur du syndrome de l’intestin irritable ou colon irritable. Mais pour être efficace, elle ne doit pas agir seule.

Colon irritable : une bactérie probiotique comme antidouleur CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 07.11.2017 à 11h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ont peut-être trouvé un moyen de soulager la douleur des patients souffrant du syndrome de l’intestin irritable ou colon irritable, une maladie chronique pour laquelle il n’existe pas encore de traitement efficace. Cette solution est sous la forme d’une bactérie probiotique.

Une bactérie probiotique

Douleurs abdominales, diarrhée constipation... Voici le quotidien des personnes souffrant de colon irritable. Il concerne actuellement 5% de la population en France. Cette maladie chronique très invalidante n’a pas encore de traitement efficace. Mais des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ont peut-être trouvé le moyen de soulager la douleur des malades. 

Une bactérie probiotique a récemment été utilisée comme traitement. Un probiotique est un organisme vivant, qui, quand il est consommé, agit sur l’organisme. Chaque bactérie probiotique agit d’une manière différente. Celle testée par les chercheurs de l’université et du CHU de Toulouse III, la bactérie Echerichia coli Nissle 1917 a été découverte pendant la Première guerre mondiale.

Une bactérie qui n’agit pas seule

Actuellement, les probiotiques connaissent un engouement car ils sont considérés comme des produits « naturels ». Mais pour révéler leur efficacité, il faut connaître leur base moléculaire. Ainsi, dans le cas de la Echerichia coli Nissle 1917, les chercheurs ont découvert qu’elle produit du GABA (acide gamma-aminobutyrique). Il faut alors mélanger le probiotique à un acide aminé et à un acide gras. Cela lui permet de pouvoir passer la barrière intestinale, pour ensuite diminuer l’activation des neurones sensitifs et atténuer la douleur. Seul, le GABA ne peut pas franchir la barrière intestinale. C’est l’association des 2 qui marche.

Si cette découverte est une avancée dans la recherche sur le colon irritable, elle permet aussi de constater à quel point il est important de mieux connaître les modes d’actions exacts des probiotiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité